Le constructeur autrefois connu sous l’appellation Gumpert revit et en voici la preuve! Portant maintenant le nom d’Apollo Automobil, la maison ayant fait sa marque en jumelant des mécaniques allemandes à des carrosseries extravagantes revient à l’avant-plan en dévoilant cette autre extraordinaire création.

L’Apollo Intensa Emozione (pour émotion intense) a été conçue pour les conducteurs de la vieille école, ceux qui croient encore à une authentique conduite qui implique le conducteur et seulement lui.

Dotée d’un moteur V12 à aspiration normale d’une puissance de 780 chevaux-vapeur et d’un couple optimal de 560 lb-pi, l’Apollo Intensa Emozione est capable d’atteindre le cap des 100 km/h en seulement 2,7 secondes, tandis que sa vitesse maximale de 333 km/h est loin d’être décevante! Notez également la présence d’une boîte séquentielle à 6 rapports.

Bien entendu, l’Apollo IE s’habille d’une robe légère au possible, la fibre de carbone étant omniprésente au niveau de la carrosserie et du châssis, le poids total étant de 1250 kg, à peine 100 kg de plus qu’une Fiat 500c.

Comme vous pouvez le constater, la carrosserie de cette hypervoiture a été développée pour rester rivée au sol, les appendices aérodynamiques étant nombreux à l’extérieur de la voiture. D’ailleurs, toutes ces ouvertures derrière les occupants donnent à cette exotique des airs de bolide de course d’endurance.

Les ressorts horizontaux de la suspension sont un indice ces capacités de la voiture qui peut également compter sur un système de freinage en carbone-céramique, gracieuseté de Brembo.

Quant à l’habitacle, disons seulement que les photos montrant ces baquets rouges – en fait, ce sont des coussins déposés sur le châssis en fibre de carbone – au possible vendent la mèche sur l’émotion ressentie au volant d’une telle bête.

Le seul hic dans cette histoire, c’est qu’il s’agit déjà d’une rareté, le constructeur ayant confirmé la production d’une dizaine d’exemplaires seulement. Le prix sera également en conséquence, l’Apollo IE débutant à 2,6 millions de dollars… américains!