Le préparateur polonais Carlex Design fait souvent parler de lui à cause de ses habitacles d’une extravagance peu commune. Pour un exemple qui frappe, ne manquez pas de visionner la vidéo en fin de page qui relate la transformation intérieur d’un Mercedes-Benz Classe G Brabus en… une cabine plus extrême encore.

Mais Carlex Deseign est également capable de s’attaquer aux autres aspects d’un véhicule et même de changer complètement le caractère de ce dernier. Dans ce cas-ci, l’entreprise a même décidé de travailler sur deux camionnettes Mercedes-Benz Classe X en même temps et de donner aux véhicules des approches totalement différentes.

HeapMedia483314

Même si, l’heure actuelle, Mercedes-Benz n’a aucune intention d’ajouter son «pickup» intermédiaire à l’alignement nord-américain, nous avons décidé malgré tout de vous en présenter les deux variantes déjantées. On a bien le droit de rêver, n’est-ce pas?

La plus impressionnante des deux versions est sans contredit celle conçue pour la conduite hors route. Avec les pneumatiques agressifs, la suspension surélevée et les contours d’ailes en plastique noir, la Mercedes-Benz Classe X ne semble même plus appartenir au constructeur à l’étoile d’argent. Le bouclier porte encore l’écusson, mais le capot est doté d’une prise d’air, tandis que la cabine est surplombée d’un éclairage auxiliaire du plus bel effet.

Bien évidemment, l’habitacle à couper le souffle, avec de la fibre de carbone et du cuir ajoutés un peu partout. Mais la pièce de résistance se trouve au niveau des sièges avec des surpiqûres irrégulières du plus bel effet.

L’autre variante EXY proposée par Carlex Design s’adresse aux conducteurs urbains. Disons que les jantes de 22 pouces et les pneus à profil bas vendent la mèche sur la vocation de cette camionnette. La suspension est abaissée et il est même possible d’équiper le véhicule de freins en carbone-céramique. Malgré la présence de contours d’ailes élargies, le résultat final est un peu plus sobre que l’autre camionnette élaborée par l’entreprise.

HeapMedia483320

À l’intérieur, c’est une autre histoire par contre! Encore une fois, l’abondance de fibre de carbone et de cuir saute aux yeux, mais avec une riche coloration bourgogne. Fidèle aux autres créations Carlex Design, la camionnette urbaine a droit à des surpiqûres élaborées sur les sièges. Notez également que ceux de la première rangée ont été troqués pour des baquets sport plus enveloppants.

Sans surprise, ces deux programmes ne sont pas donnés. En effet, pour repartir au volant de l’édition urbaine, il faut débourser la somme de 13 995 € en plus du prix de la Mercedes-Benz Classe X, tandis que la variante hors route coûte 16 995 € additionnels.

Même si le constructeur allemand refuse encore la venue de sa Classe X en Amérique du Nord, il ne faut pas perdre espoir puisque celle-ci repose sur la plateforme du Nissan NP300 Navara, le cousin éloigné de notre vieux Frontier, un modèle qui tarde à prendre sa retraite.

Si Nissan prend la décision de remplacer son Frontier par le Navara plus moderne – on espère que c’est pour bientôt –, le programme de Carlex Design pourrait alors s’appliquer à l’édition japonaise, avec quelques modifications à prévoir. Comme mentionné plus haut, on a bien le droit de rêver…