Les espoirs de voir une édition 2019 de la monstrueuse Dodge Challenger SRT Demon viennent de tomber à l’eau: l’allocation de 3300 modèles prévus (3000 pour les États-Unis et 300 pour le Canada) demeure la même qu’au lancement officiel du muscle car de production le plus rapide en ligne droite sur la planète.

En entrevue avec le site web Allpar dédié à tout ce qui touche de près ou de loin au constructeur FCA, l’ex-président de la marque Dodge et de la division SRT, Tim Kuniskis, a confirmé l’unique année de production du modèle.

Évidemment, les collectionneurs qui ont déjà réservé leur bolide via un concessionnaire Dodge du Canada ou des États-Unis salivent déjà à l’idée du profit qu’ils réaliseront lorsque la voiture aura quelques années de vie derrière elle. En fait, il existe déjà des cas de surenchères, comme vous pouvez le constater dans cette annonce du populaire site eBay Motors.

HeapMedia433938

La décision du constructeur américain peut sembler absurde, lorsqu’on regarde ce qui est arrivé avec les versions Hellcat de la Dodge Challenger et de la Dodge Charger, qui se vendent encore très bien malgré le prix exigé de 77 695$ canadiens (avant les frais de livraison).

Mais voyez-vous, à ce prix, il n’existe aucune autre option sur le marché pour avoir accès à un monstre de 707 chevaux-vapeur. Le niveau ultime, la Dodge Challenger SRT Demon 2018, avec ses 840 chevaux et son 0-60m/h en 2,3 secondes, est donc une véritable aubaine à un prix de départ de 110 895$ canadiens…

… et ce, même si le coupé repose encore (le saviez-vous?) sur une plateforme modifiée d’une Mercedes-Benz Classe E commercialisée il y a presque 20 ans déjà.

En limitant le nombre d’unités produites, non seulement Dodge garantit une certaine exclusivité aux amateurs de muscle car qui veulent pouvoir s’asseoir au volant du plus puissant et du plus difficile du genre à conduire, mais le constructeur s’assure d’entrer dans la légende des collectionneurs.