Les plus récentes photos espions l’avaient déjà confirmé, mais voilà que son arrivée est officielle : le Dodge Durango est le dernier véhicule à recevoir l’écusson SRT. Le nouveau hot rod utilitaire fera son entrée à l’occasion du Salon de Chicago plus tard cette semaine, mais avec cette abondance de photos et de détails, on peut déjà déduire du caractère de ce cousin éloigné du Jeep Grand Cherokee SRT.

Contrairement à l’utilitaire Jeep, le Durango n’aura pas l’explosive mécanique Hellcat de 707 chevaux-vapeur boulonnée sous le capot. Mais bon, avec un V8 HEMI de 6,4-litres de 475 purs-sangs, les accélérations – ou le chemin pour trimbaler la marmaille à l’école si vous préférez – devraient être un brin plus efficace que celles enregistrées par la version munie de l’autre V8 HEMI, de 5,7-litres de cylindrée celui-là.

Pas de surprise au niveau de la boîte de transmission retenue pour cette application : il s’agit toujours de l’unité automatique à huit rapports mieux connue sous l’appellation TorqueFlite. Évidemment, celle-ci va permettre le changement manuel des vitesses, via des palettes logées derrière le volant dont la base a été aplatie pour l’occasion.

Notre essai du Dodge Durango SXT 2016.

La suspension est révisée pour l’occasion, les amortisseurs Bilstein ajustables ainsi que les ressorts étant plus fermes pour accroître la tenue de route, tandis que le système de freinage emprunté à Brembo ne devrait pas nuire aux distances de freinage, le Durango n’étant pas exactement un poids léger.

Destiné à trôner au sommet de la gamme, le Dodge Durango SRT 2018 sera très bien équipé à l’intérieur, en plus d’avoir un avantage indéniable sur son cousin Jeep : la troisième rangée. Comme plusieurs véhicules de la catégorie, ce siège situé complètement à l’arrière n’est pas aussi confortable en matière d’espace que celui d’une fourgonnette, mais bon, en matière de véhicule à caractère familial avec autant de puissance sous le pied droit, le Durango SRT 2018 est imbattable!