MISE À JOUR : BMW a réussi son pari en établissant un nouveau record pour la drift la plus longue, surpassant les 8 heures envisagées au départ. La précédente marque était de 144 km (89,5 milles), mais depuis aujourd’hui, 9 janvier 2018, la marque à battre est de 374,17 km (232,5 milles). Pour réussir cet exploit peu banal, le constructeur aura eu besoin de 5 ravitaillements en essence, certains d’entre eux étant plus difficiles que d’autres, comme vous pourrez le constater en visionnant la vidéo officielle du record Guinness ci-dessus.

Les records Guinness sont faits pour être battus, ça va de soi, mais parfois, un exploit – comme le dérapage contrôlé le plus long – permet de repousser les limites du génie humain.

Et c’est exactement ce qu’a voulu faire BMW en élaborant une solution inédite pour ravitailler le réservoir de carburant de sa BMW M5 utilisée pour (re) prendre le titre.

Rappelons qu’en 2013, BMW raflait le record Guinness de la plus longue drift, sa BMW M5 d’alors dérapant sur 83 kilomètres (51,3 milles) avec, à son volant, le pilote-instructeur Johan Schwartz (notre vidéo ci-dessous).

Mais rappelons aussi que l’année suivante, puis en juin 2017, Toyota a ravi à BMW l’illustre titre Guinness. Le dernier exploit en lice, on le doit au journaliste sud-africain Jesse Adams qui a pu, au volant d’une Toyota GT86, drifter sur une distance de 165 kilomètres (102,5 milles) – ce qu’il a fait pendant 5h46 min.

Il n’en fallait pas plus pour que BMW demande à son même pilote-instructeur de ramener le titre au sein de la maison bavaroise. Et comme le constructeur a voulu que cette tentative de record du monde passe à l’histoire pour une – autre – bonne raison, il a été décidé que le ravitaillement en carburant allait être effectué pendant la séance en piste.

Il faut savoir que les règles ont changé, depuis, en ce qui concerne l’établissement du record Guinness de drift la plus longue: il est désormais permis de s’arrêter pendant l’essai, afin de remplir le réservoir d’essence de la voiture. Il aurait aussi été permis d’installer un réservoir plus volumineux mais, comme le mentionnent les gens de BMW dans l’autre vidéo que vous pouvez visionner tout en bas de notre page, cette solution est combien ennuyante!

C’est d’ailleurs ce qui a poussé les ingénieurs de BMW affectés à ce projet, en collaboration avec ceux de l’entreprise américaine Detroit Speed, à trouver une idée plus originale: le ravitaillement en plein dérapage de la BMW M5 de nouvelle génération, celle-là même qui a été choisie pour tourner en rond pendant – dit-on – huit heures d’affilée.

HeapMedia439505

Pour réaliser cette performance de haute voltige – et de haute pression! – qui de mieux qu’une autre BMW M5? C’est donc celle d’ancienne génération, détentrice du record précédent, qui a été appelée à servir de station-service, un peu à la manière des ravitaillements effectués en plein vol par les avions militaires.

Pour réussir cette dangereuse manœuvre, la «vieille» BMW M5 perd sa banquette arrière, en plus de voir son coffre modifié pour y accueillir un réservoir spécial. Le courageux pompiste sera installé à la fenêtre de la deuxième rangée de sièges et, à moins de 50 centimètres du bolide en glissade, pourra fournir 18 gallons (68 litres, soit l’équivalent d’un réservoir) en moins de 50 secondes.

Comment tout ça va se terminer? On saura demain, puisque que BMW promet de publier le résultat de cette tentative historique sur le réseau des réseaux. On suit la chose pour vous!