Plus tard en 2017, alors que le beau temps aura pris le dessus à la fin juillet, le grand cirque de la Formule E va envahir le centre-ville de Montréal. Ce premier rendez-vous entre les amateurs de course automobile et la série la plus électrisante au monde risque de passer à l’histoire pour plusieurs raisons.

Toutefois, ce qui retient l’attention en cette semaine de tempête hivernale, c’est la publication des premières images du bolide qui devrait faire son entrée lors de la cinquième saison de la série, en 2018 pour être exact.

Développée par SRT (Spark Racing Technologies), l’entreprise qui est derrière le châssis de l’actuelle voiture utilisée par les écuries de Formule E, a dévoilé les premiers détails sur ce squelette développé conjointement avec le fournisseur Dallara. Au moment d’écrire ces lignes, la SRT05e, nom de code de cette monoplace à venir et remplaçante de la SRT01, n’est qu’au stade conceptuel. Il est donc fort probable que sa forme définitive change quelque peu d’ici le début de la saison 2018.

Nous devrions toutefois en savoir plus avant la fin de la saison en cours, une saison qui prendra fin dans la métropole québécoise le 30 juillet prochain. SRT a été clair sur le but de ce projet : la voiture doit parcourir deux fois plus de distance en améliorant l’aérodynamisme, en abaissant le poids de la voiture et en travaillant sur le train roulant pour le rendre plus efficace. Il est déjà admis que la batterie qui prendra place à bord sera 10 % plus lourde, ce qui va obliger les concepteurs à trouver de nouvelles solutions dans le but d’alléger d’autres composantes de la monoplace tout en s’assurant de la sécurité des pilotes.

Une chose est certaine, si la série Formule E maintient cette impressionnante silhouette pour le début de la saison 2018, cette série tout électrique risque de gagner en popularité. Voilà assurément un dossier à suivre…