La venue d’une nouvelle Porsche 911 n’a rien de surprenant en soi, la sportive allemande étant multipliée à toutes les sauces, son constructeur étant passé maître dans l’art de proposer mille et une façons de vendre la doyenne de l’alignement.

Le Salon de Genève a bien entendu accueilli la nouvelle Panamera Sport Turismo, une familiale qui a toutes les qualités d’un VUS sans la garde au sol, mais pour les puristes – ceux qui passent une bonne partie de leur existence à la piste –, c’est vers la 911 GT3 que les regards étaient tournés.

La nouvelle GT3 qui se situe juste en dessous de la plus chirurgicale GT3 RS dans la gamme 911 devrait être parmi nous au troisième trimestre de l’année en cours avec un prix de départ de 163 300 $ canadiens. La nouvelle addition reçoit les modifications d’usage à l’extérieur, comme ce bouclier aéré au possible ou l’aileron dominant à l’arrière sur lequel on a soigneusement implanté un écusson « 4.0 » sur les flancs, un indice de la cylindrée du moteur 6-cylindres à plat qui prend place quelques centimètres plus bas.

Contrairement aux récentes motorisations de la 911 qui font appel à la turbocompression pour améliorer la consommation et les performances, le « flat-six » de la GT3 ignore cette loi non écrite. Résultat : le 4,0-litres à aspiration normale livre une puissance tout à fait satisfaisante de 500 chevaux (!) et un couple de 338 lb-pi. Pour enregistrer les meilleurs temps autour d’un circuit, les consommateurs intéressés devront choisir la boîte de transmission PDK double embrayage à 7 rapports, mais – et c’est là que ça devient intéressant – le constructeur a également pensé aux disciples des trois pédales. La Porsche 911 GT3 2018 sera donc disponible avec une bonne vielle boîte de transmission manuelle à 6 vitesses… Alléluia!

Les ingénieurs de la marque veulent quand même rappeler que le sprint à 100 km/h est plus lent de 0,5 seconde avec l’option traditionnelle, mais pour ceux qui ne jurent que par cette technologie des beaux jours, ce détail est d’ordre secondaire. Notez que l’accélération à 100 km/h nécessite 3,4 secondes avec l’édition à boîte automatisée. Toutefois, la GT3 avec boîte manuelle détient un avantage de 1,6 km/h sur la variante PDK, la vitesse de pointe étant supérieure dans la 911 GT3 équipée de l’option manuelle.

À l’intérieur, le volant GT emprunté à la 918 Spyder est un objet idéal à tenir entre ses mains au quotidien – ou sur un circuit –, tandis que les sièges optionnels en fibre de carbone ajoutent au caractère pointu de la sportive.

Avis aux intéressés : la 911 GT3 2018 peut déjà être commandée.