La catégorie des sportives de format compact s’agrandit aujourd’hui, le constructeur Hyundai ayant enfin dévoilé les détails entourant sa nouvelle i30 N 2018. Pour ceux qui ne sauraient pas encore, la Hyundai i30 n’est en fait qu’une Elantra GT remaniée pour répondre aux normes du continent européen.

La nouvelle i30 N n’entend pas à rire, sa mission étant de supplanter les Volkswagen GTI et Ford Focus ST de ce monde (pour ne nommer que ces deux-là). La première création de la division N (le N symbolisant une chicane) a donc été amplement testée sur le circuit le plus exigeant du globe, le Nürburgring, là où s’est installée l’aile de performance du géant coréen.

Les ingénieurs n’ont pas cherché à révolutionner le segment. La Hyundai i30 N est donc une traction avant dotée d’une mécanique 4-cylindres turbo qui peut livrer une puissance de 246 chevaux ou 271 chevaux, l’ensemble Performance repoussant un peu plus les limites de la mécanique. Une boîte manuelle à 6 rapports est livrée d’office pour transmettre le tout aux deux roues motrices avant.

Hyundai annonce un 0-100 km/h en 6,4 secondes, ce chiffre étant de 6,1 avec la mécanique optionnelle. Comme c’est de plus en plus le cas avec ces puces performantes, le conducteur peut modifier le comportement de la caisse en sélectionnant parmi un choix de 5 modes (Eco, Normal, Sport, N et N Custom), le dernier étant celui avec lequel le conducteur peut ajuster différents paramètres selon ses préférences à lui. En plus de raffermir (ou non) la suspension, le bouton situé sur le volant change aussi la réponse de la mécanique, le son de l’échappement, la lourdeur de la direction, l’implication du contrôle de la stabilité, sans oublier le système de correspondance du régime en rétrogradation.

Et ce n’est pas tout, les responsables du programme ayant abaissé la suspension de 4 mm en plus d’améliorer l’appui aérodynamique à haute vitesse, le bouclier plus agressif ainsi que l’aileron arrière contribuant à garder la voiture au sol. Les jantes de 19 pouces (oui 19!) sont pour leur part enveloppées par des pneumatiques Pirelli P-Zero, tandis que les freins à disques ont également été révisés pour plus de mordant, ça va de soi dans une telle bombe!

Quant à l’habitacle, il reçoit bien sûr des écussons « N » un peu partout, un pommeau exclusif et même des sièges plus enveloppants à la première rangée.

Le hic dans cette histoire, c’est que la i30 N n’est pas destinée à notre marché, et ce, même si le constructeur vient de lancer sa nouvelle Elantra GT 2018, qui reprend la même plateforme que cette i30 N.

J’ai eu la chance dernièrement de conduire la nouvelle Elantra GT 2018 et lors de ce lancement, les gens de Hyundai Canada m’ont confirmé que cette carrosserie ne serait pas disponible avec la quincaillerie présentée sur cette i30 N. Ils m’ont toutefois rassuré en me disant qu’une autre voiture de l’alignement nord-américain en bénéficierait. Est-ce que ce sera la Veloster 2.0? À moins que ce soit la berline Elantra?

Une chose est certaine : l’écusson N va bientôt être aperçu de ce côté-ci de l’océan Atlantique, une excellente nouvelle pour les amateurs de performance en format de poche.