Jaguar remonte dans le temps en ravivant la D-Type, cette voiture qui a remporté à trois reprises les 24 Heures du Mans, de 1955 à 1957. C’est l’aile Jaguar Land Rover Classic, responsable des projets spéciaux qui va s’occuper de terminer la production plus de 60 ans après le début de celle-ci en 1955.

Le constructeur avait prévu l’assemblage d’une centaine d’exemplaires, mais seulement 75 d’entre eux sont sortis des ateliers à l’époque. Jaguar Land Rover Classic va donc s’affairer à produire les 25 modèles manquants au fil des prochains mois, tout cela en respectant les règles de l’art, à l’image de la Jaguar E-Type Lightweight, la Jaguar XKSS, les deux premières séries de voitures assurées par cette division du groupe Jaguar Land Rover, et ce, depuis quelques années.

Vous aurez compris que la D-Type sera entièrement assemblée à la main, ce qui risque de faire osciller le prix de ce bolide antique et moderne à la fois bien au-delà du cap du million de dollars canadiens.

HeapMedia481376

Le consommateur en moyens pourra aussi choisir la longueur du capot – court (comme en 1955) ou long (comme en 1956). La cylindrée du moteur 6-en-ligne n’a toutefois pas été confirmée au moment d’écrire ces lignes.

Il ne fait aucun doute que cette icône de la course automobile britannique fait encore rêver aujourd’hui. La Jaguar D-Type fait partie de l’imaginaire collectif non seulement à cause de son parcours aux 24 Heures du Mans, mais également par ce design intemporel, caractérisé par curieux aileron logé derrière la tête du conducteur.

«La Jaguar D-Type est l’une des plus belles voitures de compétitions de tous les temps, avec un record impressionnant à l’une des courses les plus exigeantes. Et elle est tout aussi spectaculaire aujourd’hui. L’opportunité de continuer l’histoire à succès de la D-Type, en complétant la production planifiée à l’usine de Coventry, fait partie des opportunités qui n’arrivent qu’une seule fois dans une vie et les experts de la division Jaguar Land Rover Classic sont fiers de l’assurer», a déclaré le directeur de la division spécialisée, Tim Hannig.

La nouvelle Jaguar D-Type fera ses débuts officiels cette semaine à l’occasion du Salon Rétromobile qui se tient à Paris, un endroit idéal pour revoir l’une des vedettes de la course d’endurance la plus médiatisée de la planète.