Le promoteur du FIA World Rallycross, qui organise des épreuves de rallycross dans douze pays, a récemment annoncé la venue d’un nouveau championnat – baptisé American RallyCross (ARX).

Et selon les informations véhiculées dans les divers médias, des équipes comme Andretti Rallycross, Subaru Rally Team USA et Loenbro Motorsports, de même que le légendaire Ken Block, auraient manifesté leur intérêt.

Rappelons que le rallycross est un sport motorisé à haute intensité, qui se déroule sur une piste courte avec des échanges échaudés entre les pilotes au volant de voitures compactes ultra-performantes préparés pour la course.

Pourquoi on vous raconte tout ça? Parce que ce nouveau championnat ARX inclut dans son calendrier 2018 une épreuve dans le cadre du Grand Prix de Trois-Rivières – soit les 4 et 5 août prochains.

Et les organisateurs du rendez-vous québécois viennent de publier une vidéo et des images sur leur compte Facebook confirmant la participation du pilote Ken Block à l’épreuve québécoise ARX.
.

Et pour ceux qui se demandent si le Canadian Steve Arpin va y être, non seulement la réponse est… oui, mais il y sera en tant que pilote pour Hoonigan, dans un partenariat «technique» à trois voies, nous apprend le site de l’équipe de Ken Block:

Ken Block formera un partenariat technique et marketing tripartite entre lui-même, la vedette canadienne du rallycross Steve Arpin et Hoonigan. Le partenariat verra Arpin devenir un pilote Hoonigan et sa voiture de course aura une livrée similaire à celle de Block. L’équipe d’Arpin Loenbro continuera de développer la Ford Focus en plus de gérer les deux voitures, tandis que Block et Hoonigan apporteront leurs prouesses marketing au programme ARX d’Arpin.

«Je suis très enthousiaste à l’idée travailler avec Steve [Arpin] lors des courses 2018 de rallycross, a déclaré Block. Steve et son équipe ont offert de poursuivre le développement de la Ford Focus RS et je les considère d’excellents partenaires pour moi et mon équipe en ARX

Steve Arpin, qui a toujours favorisé le constructeur Ford dans sa carrière de rallycross, a quant à lui déclaré «que la nouvelle relation avec Block, Hoonigan et les bolides Ford est une progression naturelle et un bon ajustement» pour son équipe.

HeapMedia484546

Par ailleurs, on apprend que le championnat Red Bull Global Rallycross aurait abruptement cessé ses opérations en début de semaine: tous les événements ont disparu de son calendrier en ligne.

Douze épreuves étaient prévues dans ce programme de courses publié en début d’année par l’organisation. Parmi les villes hôtes, on comptait Los Angeles, La Nouvelle-Orléans, Seattle, Buffalo et le tout devait se terminer par deux épreuves à Lydden Hill, au Royaume-Uni, à la fin octobre.

L’an dernier, le Red Bull Global Rallycross a organisé deux épreuves dans la ville d’Ottawa, mais la capitale fédérale ne figurait pas au calendrier 2018.

HeapMedia484543

Toute cette histoire découle du fait qu’en début d’année, l’organisation du Red Bull Global Rallycross a annulé sa classe Supercars en faveur de la classe Gold, qui ne nécessite que les spécifications plus conservatrices des voitures GRC Lites pour participer.

Du coup, des équipes participantes comme Andretti Rallycross et Subaru Rally Team USA ne pouvaient plus utiliser leurs montures les plus puissantes. Voyant une opportunité, l’organisation du World Rally Cross (IMG) a annoncé il y a à peine quelques jours la venue du nouveau championnat ARX, permettant ainsi aux orphelins de la classe Supercars de participer à des événements en Amérique du Nord.

Nul ne sait si le Red Bull Global Rallycross est mort et enterré à jamais. Peut-être s’agit-il d’une restructuration? L’entreprise concernée n’a toujours pas publié de communiqué officiel au moment d’écrire ces lignes.

Dans tous les cas, Trois-Rivières aura sa dose de rallycross cet été… avec le légendaire Ken Block, apparemment!