La marque Lotus pourrait bientôt accueillir deux nouveaux modèles (dont une Lotus Esprit moderne d’ici 2020) au sein de sa gamme. C’est ce qu’a révélé le directeur général de la marque, Jean-Marc Gales, en entrevue avec l’équipe d’Autocar.

Le grand manitou de Lotus a indiqué qu’une sportive de haut niveau – placée plus haut que l’Evora dans l’alignement – était en phase de développement. Cette exotique qu’on peut qualifier de réincarnation de la Lotus Esprit deviendrait du même coup la voiture phare de la marque – d’origine britannique, mais propriété de la chinoise Geely, au même titre que Volvo.

Par ailleurs, et comme le rappelle le journaliste d’Autocar, Lotus est déjà en train de peaufiner son tout premier VUS qui risque de reposer sur une plateforme issue d’une des divisions du consortium chinois… probablement une empruntée à la marque Volvo.

HeapMedia485174

Parlant de plateforme, Lotus fait actuellement appel à deux d’entre elles: une pour le tandem Elise/Exige et une autre pour l’Evora qui, comme vous le savez peut-être, est le seul modèle encore en vente au Canada.

Il est trop tôt pour spéculer sur celle qui sera utilisée pour une future Lotus Esprit, mais il ne serait pas surprenant de voir le constructeur reprendre l’une ou l’autre de ces architectures pour sauver quelques sous au niveau du développement. De toute manière, en matière de rigidité et de légèreté, Lotus n’a rien à envier à la concurrence!

Quant à ce qui pourrait se retrouver boulonné en position centrale – toutes les sportives de Lotus utilisent cette configuration de motorisation –, le directeur général de Lotus demeure vague, mais la prise de contrôle par Geely il y a un an ce mois-ci annonce peut-être un changement de stratégie à ce niveau.

Rappelons que pour le moment, ce sont des blocs d’origine Toyota qui équipent les multiples versions de voitures sport Lotus.

Une chose est sûre: cette future Esprit devra respecter la philosophie de la marque, a mentionné Gales: «Efficacité, aérodynamique, agilité et freinage, avec un parfait équilibre entre les quatre».

HeapMedia485167

L’autre sportive est également planifiée et même si les détails sont encore peu nombreux, il est clair que cet autre modèle sport sera une biplace. Parions que Lotus prépare déjà la suite pour l’Elise, sa sportive d’entrée de gamme.

Ne reste plus qu’à souhaiter que Lotus joigne l’Amérique du Nord dans sa stratégie de distribution de ces prochains modèles…