La plus récente évolution de la Porsche 911 GT3 RS – ce sera un modèle 2019 chez nous – vient de battre sa devancière par 24 secondes (!) autour du circuit fermé le plus exigeant du globe, le Nürburgring.

La nouvelle marque de 6:56.4 a été réalisée par Kévin Estre dans des conditions idéales avec une température ambiante de 14°C et une température de piste de 18°C.

Voici ce que le pilote français a déclaré après avoir réussi à enregistrer le meilleur temps de la journée:

«Ce tour de piste a été sensationnel pour moi […], dans les virages et aux freinages particulièrement, la GT3 RS est incroyablement proche de notre Porsche GT3 R. Cela est également dû à cette nouvelle génération de pneus conçus pour les voitures de route. J’adore le moteur de la GT3 RS. Entendre le moteur révolutionner jusqu’à 9000 tr/min, c’est fantastique. »

HeapMedia484614

Son collègue, le pilote allemand Lars Kern, a lui aussi enregistré des marques sous la barre des 7 minutes, mais c’est le Français qui s’est sauvé avec le temps record pour l’occasion.

La 911 GT3 RS devient seulement la troisième voiture Porsche à s’inscrire sous la barre des 420 secondes (toutes marques confondues, ils ne sont que 8 bolides à avoir complété la boucle nord Nordschleife dans sa configuration utilisée pour les records en pareils délais.)

Certes, la nouvelle mouture de Porsche n’a pas réussi à devancer la consoeur la GT2 RS qui, à l’automne dernier, s’est attribuée le record à ce jour de 6:47.3 (avec, justement, Lars Kern au volant). Mais elle a supplanté de quelques fractions la 918 Spyder qui, en 2014, a également tourné dans les 6:57.

Pour mieux comprendre tout ce qu’un record comme celui de la Porsche GT3 RS implique, un coup d’œil à cette vidéo officielle du constructeur est de mise. Et celle-ci est plutôt réussie, car on peut apercevoir le travail du pilote, la force de freinage, les révolutions de la mécanique et la vue du circuit à travers le pare-brise de la voiture.

Allez-y, prenez les 7 prochaines minutes pour visionner ce record riche en adrénaline. Et ça vaut vraiment la peine de la visionner jusqu’à la dernière goutte, parce qu’aux derniers kilomètres, vous aurez l’insigne honneur de voir s’illuminer, au compteur, la vitesse de pointe de 286 km/h…!
.