C’est un secret de polichinelle que celui du véhicule utilitaire que prépare actuellement la marque italienne. Présenté pour la première fois en 2012 sous une forme conceptuelle (voir photos), le Lamborghini Urus risque de remplir les coffres de la division de Sant’Agata, en Italie.

Le site Digital Trends a eu la chance de s’asseoir avec le chef de la direction de la marque, Stefano Domenicali, question d’en savoir un peu plus sur l’avenir de la marque qui passe obligatoirement par la commercialisation d’un VUS.

L’entretien a permis de cerner le nom du futur utilitaire qui, si on se fie aux dires du grand manitou de Lamborghini, conservera le nom Urus pour le modèle de production. De plus, Lamborghini espère être capable d’en écouler 3500 exemplaires par année, soit environ ce que livre actuellement l’unique usine du constructeur avec l’assemblage de l’Huracan et de l’Aventador S.

Le principal intéressé a également confirmé qu’un peu plus tard dans le cycle du modèle à venir, une variante hybride viendrait s’ajouter à la gamme afin de réduire l’empreinte écologique de Lamborghini, mais également pour suivre la tendance des dernières années. Toutefois, M. Domenicali a tenu à rassurer les adeptes de la marque sur l’authenticité de l’Urus, ce dernier se devant d’être aussi radical que les sportives de la marque. De plus, l’entrevue a aussi révélé que l’Urus serait capable de s’aventurer en conduite hors route avec plusieurs modes de conduite différents.

La production de l’Urus va débuter au mois d’avril prochain, mais comme le mentionne le chef de la direction, les premiers modèles seront des prototypes, une manière de s’assurer de la qualité du produit, en plus d’être un bel outil de formation pour les nombreuses concessions Lamborghini à travers le globe. Après tout, ça fait un bail que la marque a arrêté la distribution du LM002, le premier 4×4 à porter l’écusson italien. C’était en 1992!

Nous devrions en savoir beaucoup plus à l’occasion du Salon de Genève au mois de mars.