McLaren Hyper-GT, c’est le surnom qu’on a donné à la voiture en attendant que le constructeur la baptise officiellement. Pour l’instant, McLaren lui a attribué le nom de code BP23.

Et pour patienter jusqu’à l’arrivée de celle-ci – qui est prévue pour 2020 -, les 106 propriétaires pourront contempler une petite sculpture, nommée McLaren BP23 «Speed Form».

Le bibelot en question, d’une largeur de 400 mm et d’une longueur de 205 mm avec un poids de 3,6 kg, a nécessité 100 heures à concevoir et assembler. Il se veut une représentation miniaturisée des technologies de pointe employées par McLaren, comme la découpe à commande numérique à 5 axes, la fibre de carbone, de même que l’assemblage et la finition à la main.

HeapMedia484084

La sculpture donne un aperçu limité de la carrosserie du bolide, mais également un coup d’œil sur son intérieur avec la configuration à trois sièges avec position de conduite centrale signée McLaren. En bref, elle représente l’esprit même de la philosophie de conception chez McLaren.

Nous en savons peu sur la BP23 à ce jour. Quelques esquisses ont été présentées, mais peu de détails sur sa motorisation hybride ont été révélés. Sa production limitée à 106 exemplaires, tout comme la F1 qui la précède, est assurée par la division McLaren Special Operations (MSO).

Sans surprise, les 106 exemplaires ont déjà tous trouvé preneur.

Chez McLaren, on prétend que cette Hyper-GT est la plus «rapide et luxueuse McLaren qui n’ait jamais été créée». Selon les dires du constructeur, la BP23 pourrait atteindre des vitesses dépassant les 243 miles à l’heure (391 km/h), ce qui est la vitesse maximale la plus importante pour une McLaren à ce jour.

HeapMedia484090

… Le nom de code BP23 signifie ceci:

  • BP : Bespoke Project
  • 2 : C’est le deuxième projet du genre chez MSO (McLaren Special Operations)
  • 3 : Le nombre de… sièges !

En attendant de découvrir quel nom portera réellement le bolide britannique, jetez un oeil sur ce passant qui devient littéralement fou à la vue d’une McLaren…
.