Le long-métrage hollywoodien Partis en 60 secondes (ou Gone in 60 seconds, pour ceux qui préfèrent l’appellation anglophone) est paru en l’an 2000, ce qui veut dire que le film célèbre cette année ses 18 ans d’existence. Pour les cinéphiles, la performance des Nicholas Cage, Angelina Jolie et Robert Duvall (pour ne nommer que ceux-là) n’est certainement pas passée à l’histoire comme la plus mémorable de l’industrie…

… mais comme plusieurs films «à caractère automobile», Partis en 60 secondes est davantage une occasion pour les amateurs de belles carrosseries de voir (et de revoir) leurs modèles favoris sur un grand écran.

Dans le cas qui nous concerne, la pièce de résistance à quatre roues apparaît à la toute fin de l’histoire: il s’agit de la Ford Mustang Eleanor, une Shelby GT500 1967 fortement modifiée pour les besoins du film. Rappelez-vous: la bête noire était maniée par l’acteur principal Randall Raines, joué par Nicholas Cage.

Au fil des années, des copies du superbe muscle car ont été commercialisées pour des sommes astronomiques. Mais depuis 2009, un règlement entre Shelby Automotive et Classic Recreations a donné le champ libre au petit constructeur californien Fusion Motor Company pour produire, en série limitée, l’authentique Ford Mustang Eleanor.

Oui, oui: un bolide tout à fait fidèle à celui qui vole la vedette dans le long-métrage de 2000.

HeapMedia432879

Pour justifier le prix de base de 189 000$ US(!), Fusion Motor Company investit rien de moins que six mois dans la préparation de chaque voiture. D’ailleurs, un livre souvenir décrivant toutes les étapes pour en arriver au produit final est remis à l’acheteur à la livraison.

Premièrement, l’entreprise doit dénicher une Ford Mustang Fastback 1967 ou 1968. Ensuite, une remise à neuf de la caisse est obligatoire, notamment avec des soudures de renforcement aux jointures stratégiques de cette carrosserie âgée de 50 ans.

Évidemment, le traitement Eleanor ajoute des technologies modernes à bord du coupé américain, comme une suspension multibras à l’arrière, une suspension ajustable à l’avant, des freins Wilwood à 6 pistons, un différentiel à glissement limité et même des composantes extérieures en fibre de carbone (et qui, mine de rien, proviennent du même fournisseur que pour McLaren).

Sous le capot, Fusion Motor Company ne propose que des motorisations V8 issues du catalogue Roush, le préparateur n’ayant plus besoin de présentation dans le monde de la performance. (Lisez d’ailleurs ici notre palmarès des 20 meilleurs préparateurs de la planète automobile.)

Du V8 à aspiration normale de 430 chevaux jusqu’au bloc suralimenté de 750 pur-sang, Fusion Motor Company a ce qu’il faut pour plaire aux mordus de la performance musclée. Évidemment, une transmission manuelle à 5 rapports est livrée d’office, mais une unité automatique à 6 vitesses est disponible, tandis qu’une boîte de vitesses manuelle à 6 rapports est également possible.

HeapMedia479749

D’autres options s’inscrivent au formulaire de commande de VOTRE Ford Mustang Eleanor, de quoi faire grimper allègrement la facture de quelque 100 000$ US supplémentaires.

Cela dit, vous voudrez sélectionner les sièges Recaro à 4900$ – qui s’avèrent intéressants compte tenu des sièges d’époque dépourvus d’un quelconque support –, les cadrans à fond blanc dans la planche de bord (pour 250$), le système jumelant la navigation et l’audio de luxe (8500$) ou même un poste de conduite à droite pour les marchés concernés (11 500$).

Oh, vous voudrez certainement le système d’alarme et l’extincteur; après tout, ils ne coûtent que 350$US chacun…

HeapMedia479747

Au cas où vous auriez oublié l’histoire du film, sachez que le levier de vitesse de la voiture qui vous sera livrée est muni de ce même bouton rouge qui met en marche la bouteille de protoxyde d’azote de marque NOS logée dans le coffre.

Malheureusement, si vous décidez de connecter la bouteille à la mécanique, votre garantie de deux ans ou 24 000 milles de Roush s’annule…

Évidemment, à une étiquette de base tout juste sous les 200 000$ US, il est permis de questionner l’acquisition d’une telle voiture, quand plusieurs exotiques modernes commandent un investissement semblable.

Mais conduire une Eleanor demeure une expérience unique au monde. À vous de voir avec votre banquier si elle est pour vous…