Petit à petit, l’énergie électrique est en train de mettre fin au règne des mécaniques à explosion. La dernière tuile à tomber sur la tête des puristes – ceux qui croient encore aux carburants fossiles – vient du constructeur NIO qui vient de fracasser le record de piste du Nürburgring avec sa supervoiture EP9.

La marque précédente établie par le constructeur d’origine chinoise était 19,22 secondes plus lente, cette dernière ayant été réalisée au mois d’octobre 2016 au même endroit. Pour mieux apprécier ce nouveau record, un visionnement de la vidéo s’impose. Après tout, vous n’avez besoin que de 6 minutes et des poussières pour ce visionnement à très haute vitesse et même si la bande sonore n’est pas aussi gutturale que celle provenant d’un monstre à moteur V8 par exemple, il n’en demeure pas moins que le tour réalisé par le pilote Peter Dumbreck est excitant à regarder.

Avec une puissance annoncée de 1342 chevaux-vapeur extirpés de quatre moteurs électriques, la NIO EP9 n’a besoin que de 2,7 secondes pour atteindre les 100 km/h. Vous en voulez plus? Le 0-200 km/h est abattu en 7,1 secondes (!), tandis que la vitesse de pointe est limitée à 313 km/h

Il est tout de même permis de critiquer le statut de voiture de production de la NIO EP9, celle-ci n’ayant été assemblée qu’à six reprises. Il est déjà confirmé qu’une production de 10 exemplaires additionnels viendra bonifier le nombre de modèles assemblés d’ici peu, chaque unité étant vendue à un prix de 1,48 million de dollars américains, rien que ça!