L’exploit n’aura nécessité que 41,96 secondes pour être réalisé : le pilote d’IndyCar Juan Pablo Montoya vient d’établir toute une marque au volant de la Bugatti Chiron. En effet, l’as du volant a enregistré un temps de moins de 42 secondes pour parcourir le 0-400-0 km/h avec la plus récente hypervoiture française, celle-ci portant fièrement des marques sur ses flancs ainsi que dans la partie supérieure de son pare-brise.

D’ailleurs, un vidéo incomplet de l’exploit montre la voiture en pleine accélération jusqu’à 400 km/h, la vitesse ahurissante ayant été atteinte en 32,6 secondes sur une distance de 3112 mètres. Le principal intéressé n’a même pas daigné porter un casque de sécurité, un dispositif HANS ni même une combinaison de course tellement il se sentait en confiance au volant de la voiture qu’il a piloté pendant deux jours au courant du mois d’août. Durant ce court essai à haute teneur en adrénaline, Montoya a également battu sa marque personnelle en atteignant une vitesse de pointe de 420 km/h, soit 13 de plus qu’au volant d’une Formule Indy réalisé préalablement.

Cette nouvelle marque qui aura non seulement pousser la mécanique W16 à quatre turbos dans ses derniers retranchements – n’oublions surtout pas le système de freinage dans cette histoire – n’est que le début d’une stratégie pour repousser une fois de plus les limites de la création de Bugatti.

Il faut se rappeler que l’ancienne Veyron Super Sport avait réussi à établir une vitesse de pointe de 431 km/h. La voiture qui lui succède peut compter sur une puissance de 1500 chevaux-vapeur (soit 300 de plus que sa devancière), ce qui devrait être suffisant pour enregistrer un nouveau record de vitesse en 2018.

Et comme le mentionne le communiqué officiel de Bugatti, le pilote Juan Pablo Montoya semble prêt pour établir cette nouvelle marque. Bien sûr, il devra être réinvité pour cet autre exploit.

En attendant de pouvoir visionner le vidéo complet (qui sera dévoilé cette semaine à l’occasion du Salon de Francfort), vous pouvez toujours vous mettre en haleine avec ce premier extrait et apprécier le son de ce moteur unique au monde, un W16 qui ne sera utilisé qu’à 500 reprises, la production de la Chiron assemblée à la main étant limitée à ce nombre.