Ce n’est pas la première fois que l’idée est présentée à bord d’une vieille Beetle, mais dans ce cas-ci, le terme qualité semble avoir été l’élément central de cette transformation orientée vers la performance.

En premier lieu, la caisse provenant d’une Beetle 1965 est à l’opposé d’un bolide performant, la mécanique d’origine qui dépassait à peine le cap des 30 chevaux-vapeur. Pourtant, le mariage avec une autre mécanique 4-cylindres à plat lui a donné une seconde vie. C’est Subaru qui s’occupe de mouvoir cette voiture d’antan, le 2,5-litres turbocompressé ayant été emprunté à une WRX STi, rien de moins.

Si l’annonce dénichée sur le site d’enchères eBay Motors ne dévoile pas beaucoup de détails, il est au moins permis de parler d’une Beetle à 300 chevaux-vapeur, le bloc d’origine nippon développant cette bagatelle.

Bien entendu, le système de freinage, la suspension et les pneumatiques ont tous été ajustés à la puissance accrue de la bête, ce qui explique la présence des jantes Fuchs d’origine Porsche. D’ailleurs, même la carrosserie a été légèrement modifiée pour accommoder les modifications du train roulant.

Pour consulter l’annonce, cliquez ici.

Au moment d’écrire ces lignes, la mise était rendue à un montant de 16 800 $ américains (ou un peu plus de 21 000 $ en dollars canadiens), soit bien moins que la somme exigée pour repartir au volant d’une WRX STi flambant neuve.

Malheureusement, le montant de réserve n’était pas encore atteint, ce qui veut dire que le montant de la transaction sera plus élevé.