Parfois, la vie nous réserve de belles surprises. Prenez ce superbe coupé Porsche 911 Carrera 4 GTS 2017 par exemple, un modèle qui vient à peine d’atterrir chez nous. À mon grand étonnement, la voiture préparée pour la presse automobile fraîchement débarquée à Montréal ne comptait que 300 kilomètres et des poussières à son compteur et celle-ci m’était attribuée durant la semaine que je célébrais mon 39e anniversaire en ce mois de juillet 2017. Beau cadeau de fête, me suis-je dit!

Dans moins d’un an, je vais célébrer mes 40 ans. Inutile de vous dire que cette Porsche 911 est à la quarantaine ce que Montréal est aux nids-de-poule. Les deux vont très bien ensemble. Bien entendu, il me reste bien au-delà de 300 jours avant de devoir changer le premier chiffre de mon âge, mais cet essai estival au volant de la voiture parfaite pour passer au travers de la crise de la quarantaine constitue un excellent prélude à ce qui s’en vient. À moins d’un miracle, je n’accèderai pas au club des propriétaires de Porsche 911 lorsque mon compteur va passer du côté 40, le modèle étant hors de la portée de mon portefeuille.

Peu importe, mon métier me permet d’asseoir mon popotin dans une multitude de véhicules, et ce, à longueur d’année. Cela fait déjà quelques versions de la mythique 911 que j’essaye. Si chacune d’elles a marqué mon existence, il y en a une qui se trouve au sommet de ma liste : la 911 GTS.

Cette finition disponible sur presque tous les modèles de la gamme existe simplement pour plaire à ceux et celles qui aiment conduire. Non pas que les autres variantes Porsche sont tristes à piloter au quotidien, mais une attention particulière est apportée à ces versions spécifiques. Et puisque c’est la portion de mon boulot que j’aime le plus, voici en 10 points pourquoi la Porsche 911 GTS est la meilleure de la lignée, si on exclut les bêtes de piste que sont la nouvelle GT3 ou l’inimitable GT2 RS qui sont, à mon avis, trop pointue pour une utilisation sur la route.

Débutons par la mécanique 6-cylindres à plat biturbo. En ce qui concerne cette nouvelle livrée, la puissance est désormais de 450 chevaux-vapeur, soit 30 de plus que la Carrera S et 20 de plus que l’ancienne GTS à aspiration normale. Le couple aussi a grimpé, ce dernier étant passé de 325 à 405 lb-pi, la nouvelle mécanique turbocompressée étant plus généreuse à ce chapitre.

Le fameux dispositif PASM (Porsche Active Suspension Management) est également un gadget qui améliore grandement la tenue de route en ajustant constamment les amortisseurs de la sportive allemande et avec l’écusson GTS, cet équipement est livré d’office.

Pour abaisser le centre de gravité, rien ne vaut un abaissement de la caisse. En ce qui concerne la 911 GTS, celle-ci est 20 mm plus près du sol.

Pas que ce chiffre soit utile dans la Belle Province, mais bon, le ou la propriétaire d’un coupé 911 GTS à deux roues motrices à boîte manuelle peut atteindre ce train d’enfer s’il réussit à dénicher une piste d’atterrissage.

Avec ses jantes de 20 pouces à écrou central et les nombreux accents noirs un peu partout sur la carrosserie, cette GTS a vraiment fière allure, du moins c’est mon avis, surtout avec cette couleur Rouge Carmin, celle-ci venant avec un supplément monétaire de 3590 $.

On reconnaît une livrée de la 911 par son museau et la GTS ne fait pas exception à cette règle. Celui de la plus récente GTS est plus aérodynamique que jamais.

L’aileron à la base du pare-chocs est plus large qu’à l’habitude, tandis que l’aileron arrière se soulève plus que par le passé, ces deux appendices améliorant l’appui aérodynamique à haute vitesse. Ça ne peut pas nuire!

Une voiture de cette catégorie se doit d’avoir une sonorité à la hauteur et la GTS donne pleinement satisfaction à ce niveau. D’ailleurs, si vous voulez une conduite plus reposée, une simple pression du bouton non loin du levier de vitesse réduit le nombre de décibels.

L’héritage en sport motorisé est difficile à cacher avec cet écrou central issu de la course d’endurance.

Mais, ce qui plait encore plus avec cette 911 Carrera 4 GTS 2017, c’est qu’elle est livrée avec l’une des meilleures boîtes manuelles disponibles actuellement sur le marché. Précise et pas trop lourde à manier, cette unité est un réel charme à malmener, chaque changement de rapport rappelant à quel point il est agréable de conduire une bonne vieille voiture à trois pédales.