Au moment d’écrire ces lignes, le Salon de l’Auto de Montréal 2014 vient à peine d’ouvrir ses portes. Les mordus d’automobiles neuves et anciennes vont envahir les salles du Palais des Congrès de Montréal au courant de la prochaine semaine. Même si cette grande messe n’est pas considérée comme un des salons majeurs à travers le monde – après tout, le Salon de Detroit a lieu en même temps –, il n’en demeure pas moins que ce rendez-vous annuel s’avère un incontournable pour ceux et celles qui s’intéressent de près ou de loin au monde de l’automobile.

Cette année, parmi les nouveautés exposées à Montréal, la nouvelle Ford Mustang 2015 risque de provoquer certaines discussions, le ponycar de Dearborn étant l’un des modèles favoris des Québécois, inutile de vous le rappeler.

Toutefois, cette nouvelle édition risque de soulever les passions avec sa nouvelle carrosserie élaborée pour conquérir les marchés à l’extérieur de l’Amérique et sa nouvelle suspension arrière indépendante. Vous en voulez plus? La nouvelle Mustang 2015 pourra également être commandée avec un moteur quatre-cylindres Ecoboost (!) sous le capot, le premier depuis l’annulation de la version SVO au milieu des années 80.

Vous en pensez quoi de cette dernière génération de Mustang? La trouvez-vous trop sage à l’extérieur? Croyez-vous que l’annulation de l’essieu rigide est un scandale? Quant au moteur 4-cylindres, s’agit-il d’un coup d’épée dans l’eau?

Je prends le temps de vous le demander, car après maintes discussions entre collègues au Salon de Detroit et lors de la journée pour la presse au Salon de Montréal, il semble y avoir un consensus au sujet de la Mustang : la nouvelle voiture serait trop effacée au niveau du design! L’implantation d’une suspension indépendante va assurément bonifier la tenue de route de la voiture, tandis que l’arrivée d’une nouvelle motorisation 4-cylindres ne dérange en rien l’image de la sportive américaine qui sera d’ailleurs toujours offerte avec un V6 de base et un V8 de 5,0-litres.

Mais le look de cette nouvelle cuvée ne semble pas pour le moment faire l’unanimité. Le museau ressemble un peu trop à celui d’une Fusion, tandis que la fenestration latérale, bien que plus fluide, n’est plus aussi rétro qu’elle l’était l’an dernier. Mais bon, il ne s’agit ici que d’une première impression. Les prochains mois vont probablement permettre aux plus critiques – j’en suis un – d’apprendre à apprécier le modèle 2015 qui, rappelons-le, est d’une importance capitale pour le constructeur.

Donc, allez-y, laissez-vous aller. Que pensez-vous de cette nouvelle Ford Mustang 2015?