En plus du coupé Dodge Challenger Demon développé par les sorciers de la division de performance SRT, les ingénieurs du géant américain ont également un autre monstre pour les adeptes qui visiteront le Salon de New York au cours des prochains jours. Voici le Jeep Grand Cherokee Trackhawk 2018, un VUS qui n’a pas été élaboré pour le commun des mortels.

Comme son nom l’indique, sa mission première est de se déplacer très rapidement et, de préférence, sur un circuit fermé. Sous le capot de cette version plus musclée que le Grand Cherokee SRT (!) se cache le même V8 suralimenté utilisé pour mouvoir les versions Hellcat des Dodge Challenger et Charger. C’est donc de dire qu’il existe désormais un VUS doté d’une puissance de 707 chevaux-vapeur et d’un couple de 645 lb-pi. Oui, vous avez bien lu!

Malgré les quatre roues motrices de ce monstre, les chiffres de puissance et de couple sont demeurés identiques à ceux des variantes Dodge. Jeep a déjà annoncé ses couleurs avec un 0-97 km/h de 3,5 secondes, ce qui le place au sommet de la pyramide des VUS de performance qui carburent à l’essence.

Sans surprise, la boîte de vitesses est l’unité automatique à 8 rapports bien connue des habitués de la marque, mais celle-ci a bénéficié de quelques ajustements nécessaires pour résister à toute cette brutalité à l’avant. Selon l’humeur de celui ou celle qui tient le volant, la molette logée entre les deux occupants à l’avant peut changer la répartition du couple envoyé aux deux essieux, le mode Track étant le plus agressif avec 70% du couple envoyé aux roues arrière.

Visuellement, le Grand Cherokee Trackhawk 2018 ne change pas beaucoup, les seuls indices étant ces écussons « Supercharged », les quatre tuyaux d’échappement à l’arrière, l’écusson « Trackhawk » à l’arrière et ce bouclier un brin plus agressif à l’avant. Ah oui, les étriers jaunes des freins Brembo rappellent aux autres automobilistes qu’il s’agit bel et bien d’un modèle Hellcat.

Quant à l’habitacle, quelques additions distinguent l’intérieur du Trackhawk du SRT « régulier », mais rien pour écrire à sa mère. Remarquez, la nouvelle position du tachymètre – en plein centre de l’écran – et ces ajustements propres au modèle Trackhawk au niveau de l’écran de navigation sont dignes de mention.

Malheureusement, la commercialisation de ce nouveau jouet va débuter au quatrième trimestre de l’année. Il faudra donc attendre encore un peu avant d’apercevoir un Trackhawk semer la terreur sur les routes québécoises.