Le populaire trio de Grand Tour que l’on retrouve à l’écran depuis trois ans maintenant sur Amazon a été vu récemment dans la région de Détroit, au Michigan. On s’en doute, il ne s’y trouvait pas pour faire du simple camping ; où du moins, si c’est le cas, ce sera fait avec style, beaucoup d’éclat, et quelques bolides mémorables.

Concrètement, Jeremy Clarkson a été aperçu au volant d’une Ford Mustang RTR de 700 chevaux, James May aux commandes d’une Chevrolet Camaro ZL1 Exorcist et Richard Hammond aux contrôles d’une Dodge Challenger Demon SRT de 840 chevaux.

Des trois modèles, seule la dernière est d’origine. La Camaro, par exemple, est une modification signée Hennessey Performance et cache sous sa robe 1000 chevaux-vapeur.

Trois muscle cars américains, la ville de l’automobile où les trois constructeurs responsables de sa naissance ont fait leurs débuts et trois passionnés suffisamment dingues, et parfois complètement…

… pour nous offrir une visite guidée qu’on n’oubliera certainement pas de sitôt. Ça promet.

La vidéo, qui a été partagée par le site YouTube des Fans du Grand Tour, nous fait voir les trois conducteurs pilotant leur bolide respectif, mais aucun autre détail concernant ce que nous réserve l’épisode n’a filtré ; la surprise sera presque totale lorsqu’il sera diffusé sur les ondes d’Amazon Prime.

Lorsque le divorce fut officialisé entre la vedette de Top Gear, Jeremy Clarkson, et la BBC, on n’a pas attendu longtemps avant de voir réapparaître l’animateur en compagnie de ses acolytes – sous un autre nom et au service d’un nouveau distributeur.

L’émission automobile la plus extraordinaire de la planète ne pouvait connaître une fin si… ordinaire. Au sommet de son art, Top Gear rejoignait 350 millions d’auditeurs à travers le monde, du jamais vu, tous domaines confondus.

Ça aide à comprendre pourquoi Amazon a déboursé 160 millions de dollars américains pour mettre la main sur le groupe.

Mais à quoi a-t-on droit avec le Grand Tour, finalement? Est-ce que la passion et la même folie y sont toujours? Est-ce que les amateurs embarquent aussi frénétiquement? Est-ce qu’on a bien fait de continuer? Est-ce qu’on aurait dû contempler l’idée de se retirer en pleine gloire, un peu comme choisissent de le faire certains athlètes de haut niveau?

HeapMedia486345

Difficile à évaluer avec précision, alors que la troisième saison est à nos portes. Si on se fie aux critiques en la matière, la magie n’est pas la même, malgré quelques scènes très réussies et quelques idées originales. Le public est quant à lui bon joueur et se laisse divertir par la formule repensée et accueille le changement avec philosophie.

Chez Amazon, on se refuse à publier quelques chiffres que ce soit concernant les cotes d’écoute. On s’est contenté de dire au départ que les attentes avaient été satisfaites quant au nombre de nouveaux abonnements à la chaîne. On a aussi mentionné que l’auditoire se comptait par millions.

Ça, on l’aurait deviné.

Chose certaine, le premier épisode de la troisième saison de The Grand Tour, avec ses bolides américains complètement débridés, devrait attirer beaucoup de monde, surtout de ce côté-ci de l’Atlantique.

On verra bien pour la suite.