Ce n’est pas la première fois que le constructeur laisse planer cette rumeur sur la possibilité d’ajouter une véritable marque entièrement dédiée à la performance au sein de son alignement à l’échelle planétaire. Tout de suite, les divisions M de BMW et AMG de Mercedes-Benz viennent en tête de liste, mais il ne faudrait surtout pas oublier les RS d’Audi (ou même de Ford) et les SRT de ce monde.

En fait, même le groupe Toyota a déjà un semblant de division consacrée à la performance, la lettre F chez Lexus signifiant l’aspect sportif des différents modèles revus par les ingénieurs de la marque de luxe.

Chez Toyota, l’écusson TRD a une certaine valeur, mais jusqu’ici, les différents modèles élaborés avec les trois lettres n’ont jamais réussi à franchir le niveau de performance attaché à ces modèles d’exception aperçus chez les constructeurs allemands par exemple.

L’autre option au sein de Toyota s’appelle Gazoo Racing, cette firme ayant le mandat de développer tous les projets reliés au sport motorisé, allant du rallye international jusqu’aux prototypes utilisés en course d’endurance. GRNM a également quelques modèles spécialisés qu’elle distribue uniquement sur le marché japonais.

Dans une entrevue avec le magazine britannique Autocar, le responsable des motorisations de Toyota et Gazoo Racing, Koei Saga, a déclaré qu’il souhaitait voir le nom Gazoo être utilisé à l’extérieur des frontières nipponnes, de manière à atteindre le statut d’une division comme le M de BMW.

« En Europe, le défi est plus gros à cause de toute la compétition à cet endroit, et il y a aussi la question reliée aux coûts. Néanmoins, je travaille là-dessus en ce moment afin que nous puissions avoir notre propre marque dédiée », a-t-il affirmé.

Verra-t-on des produits Toyota plus pimentés à l’avenir? Avec la venue de la prochaine Supra et l’arrivée d’un multisegment au design unique – le CH-R pour ne pas le nommer –, il est permis de rêver.