HeapMedia433374
Un parc d’attractions ne serait pas le même sans ses traditionnelles autos-tamponneuses.

Les participants prenant place au volant peuvent tenter de se frayer un chemin sur la piste ouverte en évitant les collisions, ou en tentant de les provoquer.

Les accrochages sont encouragés, puisque les petites voitures électriques biplaces sont dotées de pare-chocs caoutchoutés.

Celle-ci, en revanche, n’a pas été modifiée dans le but d’encaisser des chocs. Surtout pas à la vitesse à laquelle elle se déplace, soit en moyenne plus de 100 mph (161 km/h).

Pour que cette bagnole des années 60 soit propulsée avec une telle vivacité, Colin Furze y a greffé un moteur de 600 CC. Une idée un peu folle, comme tant d’autres qu’il a eues dans le passé.

Évidemment, quiconque expérimente un tel engin devrait obligatoirement porter un casque!