Dans le but d’inciter les automobilistes à ralentir, l’arrondissement d’Outremont a mandaté des ouvriers pour concevoir une traverse piétonnière en trois dimensions.

Depuis mardi après-midi, les curieux sont nombreux à faire un détour par l’angle des rues Bernard et Champagneur, où les lignes blanches donnant l’impression de sortir du sol ont été peinturées.

HeapMedia487358
(Crédit : Arrondissement d’Outremont)

Cette touche artistique urbaine, dont l’objectif est d’accroître la sécurité des passants, fait beaucoup jaser.

Aux dires de madame Mindy Pollak, conseillère de l’arrondissement d’Outremont, il s’agit d’une première au Canada.

Ailleurs dans le monde, quelques villes sont déjà dotées de passages pour piétons en trois dimensions. C’est notamment le cas à Ísafjörður, en Islande, où le trompe-l’œil est parfait!

HeapMedia487352
(Crédit : Ágúst G. Atlason, Gústi Productions)

Si cette initiative a été saluée par plusieurs, quelques médias ont rapporté qu’elle ne faisait pas l’unanimité aux yeux des résidents de la région métropolitaine visée.

Alors que certains jugent le coût des lignes en 3D exagéré (3000 $, comparativement à environ 200 $ pour des traits standards), d’autres remettent en question l’illusion d’optique.

« On ne les voit pas vraiment. Là, je les vois, car je suis arrêté, mais en roulant tu ne les vois pas », a confié un cycliste à un représentant de Radio-Canada, en faisant référence aux fameuses lignes.

HeapMedia487361
(Crédit : Arrondissement d’Outremont)

Personnellement, j’ai l’impression que c’est réussi.

Cet arrondissement cossu de l’île de Montréal, qui compte environ 24 000 âmes, pourrait répéter l’expérience si elle s’avère concluante. D’autres quartiers de la province emboîteraient sans doute le pas.

Si ça peut vraiment modifier le comportement des conducteurs tout en attisant la curiosité, pourquoi pas.

Merci à Sylvain Leclerc, Chargé de communication, ainsi qu’à Mindy Pollak, conseillère d’arrondissement, district Claude-Ryan, Outremont.