C’est au mois de juin 1843 que le conseil municipal de la ville de Montréal a nommé le premier inspecteur de police, un certain Pierre Auguste Weilbrenner. Puisque la métropole était alors subdivisée en deux districts, la fonction de quartenier (précurseur de la police de quartier) a été créée.

L’année 2018 marque donc le 175e anniversaire du service de police de la ville de Montréal.

Pour l’occasion, le SPVM a usé d’originalité en dévoilant des autopatrouilles identifiées aux couleurs de différentes périodes qui ont marqué son histoire.

Présentée au Centre d’histoire de Montréal peu avant le passage au Nouvel An, la Flotte Héritage comprend quatre véhicules de police.

Quatre véhicules, quatre époques

Puisque la Flotte Héritage est opérationnelle, les Montréalais d’un âge vénérable auront l’impression de faire un retour dans le passé à la vue du modèle semblable à celui qui patrouillait dans les rues en 1931:

HeapMedia482218

La seconde voiture, également noire, est sortie tout droit des années 50 et du début des années 60:

HeapMedia482220

La troisième se démarque par sa peinture bleue, ainsi que la bande blanche qu’elle arbore de chaque côté. Cette version sillonnait les recoins de la ville au cours des années 60:

HeapMedia482224

L’autopatrouille qui complète la flotte arbore des armoiries qui vous sont peut-être familières. Elle est associée à 1972, l’année où les forces policières de l’île de Montréal ont été intégrées au sein d’une seule organisation. C’est à ce moment que le Service de police de la Communauté urbaine de Montréal a vu le jour:

HeapMedia482225

Gardez l’œil ouvert

« Ces quatre voitures font partie de la flotte de réserve du SPVM. Les Montréalais auront des chances de les croiser dans la rue au courant de l’année, si ce n’est déjà fait », mentionne le commandant Sylvain Bissonnette, l’un des initiateurs de ce projet spécial, avec lequel nous nous sommes entretenus.

« Jusqu’à présent, les commentaires des citoyens ont été fort positifs. Certains nous ont confié que cette initiative avait fait ressurgir des souvenirs mémorables », a-t-il confié, avec un brin de fierté justifié dans la voix.

Les représentants des 32 postes de quartier du SPVM ont accès aux véhicules de réserve. Il y en a douze au total, dont les quatre vedettes qui nous intéressent.

Symboliques et à la fine pointe

Naturellement, la Flotte Héritage répond aux normes d’aujourd’hui.

« Les véhicules sont équipés de gyrophares modernes et le numéro d’appel d’urgence 911 est bien visible. Que ce soit au niveau des technologies ou du design, aucun intérieur n’a été modifié », spécifie monsieur Bissonnette.

Ces autopatrouilles atypiques seront à la disposition des policiers jusqu’à la fin de 2018. Elles seront également exposées lors de divers événements culturels et autres rassemblements ouverts au public.

Je vous souhaite d’avoir l’occasion de les voir de vos propres yeux… mais pas nécessairement d’y prendre place à l’arrière!

Merci au commandant Sylvain Bissonnette, du Service de la planification stratégique du SPVM, ainsi qu’à Sandrine Lapointe, de la Section des relations médias du SPVM.