Ces dernières semaines ont vu la réputation du PDG de Tesla, ce même Elon Musk vénéré depuis une décennie sur la place publique, se désagréger sous nos yeux – et dans nos réseaux sociaux.

Craquerait-il sous la pression imposée par les financiers de Wall Street qui lui demandent de se justifier, de s’excuser et de maintenir à flots une compagnie qui n’a – doit-on le rappeler – encore jamais engrangé de profits?

Toujours est-il qu’Elon Musk vient de faire suivre ses malheureuses accusations de pédophilie du mois dernier par une vidéo décrivant… Adolf Hitler comme un gestionnaire de fonds américains qui tourmente inlassablement son entreprise Tesla.

HeapMedia488024

D’abord, si vous vous demandez: «pédophilie?», rappelez-vous qu’en juillet dernier, Elon Musk tweetait des accusations de pédophilie à l’endroit de Vern Unsworth, pourtant considéré comme un héros dans le sauvetage des jeunes joueurs de soccer captifs des grottes thaïlandaises inondées.

Le crime d’Unsworth? Avoir osé reprocher au PDG de Tesla d’avoir voulu, avec sa proposition d’un sous-marin rescue, s’attirer la gloire, alors que se déroulait le drame humain le plus médiatisé de l’année.

Mais aussi graves soient ces accusations «pédo» (pour employer les mots même d’Elon Musk), elles pâlissent en comparaison de son plus récent tweet, accompagné d’une vidéo qui reprend (comme bien d’autres l’ont fait avant lui à la décennie précédente) un célèbre moment cinématographique.

HeapMedia488019

En effet, le grand patron de Tesla a gazouillé un extrait du film historique La Chute (Downfall, 2004) mettant en vedette un Adolf Hitler (interprété par l’acteur Bruno Ganz) transformé en l’un de ses courtiers tourmenteurs.

Dans l’extrait trafiqué, qui dure quatre minutes et dans lequel on voit le Führer (et le 3e Reich) vivre ses derniers jours dans une légendaire colère, les sous-titres originaux ont été remplacés pour viser à peu près tout le monde qui en a contre Tesla.
.

Du coup, «Hitler» lance sa tirade contre les financiers de Wall Street, accusant ses conseillers de lui avoir prédit que Tesla ne parviendrait jamais à fabriquer 5000 voitures par semaine.

On attaque aussi Volkswagen («Hitler» ramène sur le tapis les logiciels de triche du constructeur allemand pour ses moteurs diesel, dans le désormais célèbre dieselgate)…

… voire Jaguar et son nouveau Jaguar I-Pace électrique («Ils sont bien beaux, mais ils ne sont toujours pas commercialisés», dira le «Führer»).

De fait, le coup de gueule ne semble rien de moins qu’une vengeance – sur la place publique, évidemment – contre toute critique jamais émise, petite ou grande, subie par Elon Musk. Même Sandy Munro, à l’origine de l’expérience d’ingénierie inverse qui a démontré en février dernier que les Tesla Model 3 étaient construites comme des… Kia des années 1990, passe au «cash».

HeapMedia481995

Si cette vidéo n’était pas falsifiée de manière si professionnelle, on aurait pu jurer qu’elle est la réalisation d’un pré-adolescent (particulièrement…) gâté, désireux de se venger d’amis ayant malencontreusement refusé de jouer à la balle avec lui.

On la doit plutôt à un illustre inconnu, Michael March, qui au moment d’écrire ces lignes, n’avait que 166 abonnés. Gageons que ça va changer dans les prochaines heures, avec le retweet d’Elon Musk et ses 22,3 millions d’abonnés.

Certes, M.Musk s’en est tiré avec ses commentaires sur la pédophilie. Après une rétraction plutôt timide – encore une fois, rappelons qu’il a traité quelqu’un pédophile! – mais surtout après qu’il se soit excusé auprès des financiers pour la manière dont il les a traités en appel-conférence au printemps (souvenez-vous de son «boring questions» – questions plates)…

… tout lui a été pardonné, semble-t-il. Car jeudi dernier, les actions de Tesla bondissaient de 16%.

Donald Trump a un jour émis qu’il pouvait «se tenir au beau milieu de la 5e Avenue, faire feu sur quelqu’un et qu’il ne perdrait pas un vote». Si le titre TSLA continue de grimper après cette dernière débâcle de son dirigeant, ça signifiera qu’Elon Musk pourrait probablement… faire de même.