HeapMedia482815
_(Crédit : Sébastien Doucet/ Facebook

Mardi, Sébastien Doucet a enfilé sa robe de chambre et chaussé ses sandales. Puis, d’un pas nonchalant comme s’il venait de sortir du lit, il a quitté son domicile, une boîte de céréales dans une main et une pinte de lait dans l’autre.

Filmé par un complice, le résident de la 16e avenue dans le quartier Rosemont-La Petite-Patrie s’est assis devant un trou parmi tant d’autres, avant de se servir un gros bol de céréales Froot Loops!

Aussi rebelle que vous puissiez l’être, c’est important de ne pas négliger le repas le plus important de la journée.

Curieux de connaître ses motivations, je me suis entretenu avec lui.

« J’ai eu le flash il y a deux semaines, mais ce n’est qu’hier [mardi] que l’opportunité de filmer la scène s’est présentée. L’idée m’est venue tout juste après avoir roulé sur un nid-de-poule avec mon char », confie Sébastien.

« J’essaie de rendre réalité mes idées les plus loufoques! Parce que c’est comme ça que je peux créer des moments ou des situations qui n’ont jamais existé », ajoute-t-il.

Voilà un gars sympathique qui mord dans la vie (et dans ses Froot Loops) à pleines dents.

A-t-il terminé son bol? Non. Mais les céréales étaient-elles bonnes? À en croire ses dires, oui!

Il paraît que les passants qui ont été témoins de la scène ont ri un bon coup. Je n’ai aucune misère à y croire.

Par ailleurs, notre héros du jour assure que si l’occasion se présentait, il accepterait avec plaisir de déjeuner avec la mairesse de Montréal…

L’invitation est lancée. Choisissez le nid-de-poule qui vous convient, madame Plante. Sébastien s’occupe de la réservation.

_(Source : Sébastien Doucet