La scène s’est déroulée en Indiana, aux États-Unis. Exaspéré de voir une voiture être suivie d’une locomotive comprenant 20 automobiles, un policier a décidé d’appliquer à la lettre la loi slowpoke qui stipule que si des véhicules sont derrière vous alors que vous vous trouvez dans la voie de gauche, vous devez vous déplacer vers celle de droite.

Or, la personne qui était au volant du véhicule fautif refusait de le faire. Elle a été forcée d’obtempérer par l’officier Stephen Wheeles.
.

Comme conducteur, on ne peut que se réjouir d’un tel dénouement. On se dit qu’enfin, quelqu’un vient de payer pour tous les autres.

Je sais, c’est revanchard comme déclaration, mais je suis persuadé que vous saisissez très bien le sens de mon propos. D’ailleurs il ne s’agit pas ici de faire l’apologie de la vitesse, mais bien de faire comprendre aux gens que la voie de gauche sur une autoroute est réservée aux dépassements – c’est la loi – et non aux lambins qui y effectuent une balade du dimanche.

Non, je ne traite pas ici la personne fautive de « twit ». Je fais plutôt référence au tweet qui a été diffusé par le policier suite à l’arrestation du conducteur. Celui-ci expliquait simplement les raisons qui l’avaient poussé à l’action et rappelait, au bénéfice de tous, les détails de la loi en vigueur.

HeapMedia486957

C’est ce qui s’est passé ensuite qui fait qu’on vous en fait mention aujourd’hui. La photo de la voiture prise en défaut publiée par Stephen Wheeles a rapidement généré des dizaines de milliers de partages et de commentaires sur les réseaux sociaux, signe que le sujet touche une corde sensible chez plusieurs.

Dans un deuxième commentaire, le sergent Wheeles y est allé de recommandations générales pour le public, des propos que nous partageons entièrement. En substance, il a simplement rappelé que de circuler lentement dans la voie de gauche était dangereux pour tous. Lorsque des véhicules se pointent derrière, un effet accordéon peut être observé et c’est à ce moment que le risque d’accident devient plus élevé.

Et c’est sans compter tous ceux qui perdent patience et tentent une manoeuvre pour doubler par la droite.

Conséquemment, pour l’amour et le respect de tous, de grâce, gardez la droite sur l’autoroute et n’utilisez la voie de gauche que pour effectuer des dépassements.

La sécurité de tous, y compris la vôtre, en dépend.