HeapMedia442383
(Crédit : TVA Nouvelles)

Le 27 septembre dernier, un Montréalais a eu le souffle coupé lorsqu’il a été mis à l’amende pour avoir poussé la note un peu trop fort dans sa voiture.

Selon sa version de l’histoire qu’il a racontée à TVA, Taoufik Moalla roulait dans l’arrondissement Saint-Laurent en direction d’une épicerie non loin de chez lui, lorsque quatre agents de la SPVM l’ont intercepté.

Après avoir constaté qu’il était seul à bord, les représentants des forces de l’ordre lui ont demandé s’il avait bel et bien poussé des cris, et qu’elles en étaient les raisons.

L’homme de 38 ans a répondu qu’il répétait simplement le refrain de la chanson Everybody Dance Now (du groupe américain C+C Music Factory). « J’étais entraîné par la musique, mais je ne chantais pas très fort », aurait-il spécifié.

Peu convaincus par ses explications, les policiers lui ont remis une contravention de 149 $ pour avoir crié sur le domaine public.

En total désaccord avec cette sanction, monsieur Moalla affirme avoir contesté le ticket au début du mois d’octobre. Il est toujours en attente pour la suite des procédures.

Dimanche, le Service de police de la Ville de Montréal n’avait toujours pas émis de commentaires à ce sujet.

Une autre anecdote

Il y a un peu plus d’un mois, un automobiliste a écopé d’une contravention de 78 $ pour avoir roulé 1 km/h au-dessus de la limite permise sur une autoroute albertaine.

L’histoire avait fait tellement jaser que le « contrevenant » n’avait pas eu à payer l’amende.

Si Taoufik Moalla est aussi chanceux, la situation pourrait se régler beaucoup plus vite que prévu.