Au départ, la police de Toronto a cru au tournage d’une scène de cinéma, mais l’affaire, toujours non résolue au moment d’écrire ces lignes, pourrait bien être un coup monté par des étudiants en ingénierie.

Si ces derniers sont véritablement les auteurs de la blague, il faut leur rendre ceci: ils auraient pris le soin de suspendre en toute sécurité la Honda Civic à la structure du pont Millwood qui surplombe le Don Valley Parkway, une des autoroutes les plus achalandées de la métropole ontarienne.

En effet, l’ère située sous la berline compacte, un endroit prisé par les amateurs de randonnées, a été clôturée par les «responsables» afin d’éviter un malencontreux accident.

De toute évidence, le véhicule aurait été soulevé à partir du sol pour rejoindre le câble auquel il a été accroché.

HeapMedia485064

La police de Toronto a assuré une sécurité supplémentaire sous le pont jusqu’au moment où la pauvre Civic a pu être tirée de sa fâcheuse position par les pompiers, un peu avant le coup de 10 heures le matin.

«Ce n’est pas le genre de trucs que l’on approuve et encore moins que l’on encourage, a mentionné l’agent Victor Kwong au National Post. Tout accès non autorisé à un pont pour y accrocher quelque chose du genre peut potentiellement représenter un danger pour la population».

L’histoire a rapidement fait le tour de la… ville et même le maire, John Tory, a été appelé à s’exprimer sur la question alors qu’il échangeait avec des journalistes sur un autre sujet. «Lorsqu’on m’a monté des images de la voiture, j’ai hoché la tête, incrédule. S’il s’agit d’un canular, eh bien de toute évidence la loi doit s’appliquer de la même façon à des gens qui font ce genre de choses.»

HeapMedia485054

Les autorités policières ont ouvert une enquête pour trouver les malfaiteurs. Si ces derniers sont retrouvés, ils pourraient faire face à des accusations.

L’attention des forces de l’ordre se porte sur les futurs ingénieurs présentement à l’université. Les étudiants des facultés de Toronto et de Ryerson nient cependant avoir un lien avec cette histoire.

Bien sûr…

Ce qui est amusant, c’est de voir que les événements ne font que se répéter. En effet, il ne s’agit pas de la première tentative du genre mettant en vedette une automobile.

En 2009, des inscrits de l’Université de Colombie-Britannique ont essayé de suspendre une Volkswagen Beetle à un pont de la ville de Vancouver. Ils ont été pris sur le fait et la voiture, mal fixée, s’est retrouvée dans les eaux glacées enjambées par la structure.

Des jeunes appartenant aussi à cette faculté avaient réussi, en 2001, à faire valser une Volkswagen Beetle sous le célèbre Golden Gate de San Francisco; le coup leur avait valu la gloire dans le milieu… et la colère des autorités de la ville américaine.

HeapMedia485057

Ironiquement, la réalisation de ces derniers visait à célébrer un exploit similaire exécuté 20 ans plus tôt, toujours par des membres de la même université de Colombie-Britannique.

D’autres voitures ont auparavant servi la cause d’étudiants en ingénierie. En 1994, au célèbre MIT (Massachusetts Institute of Technology), des étudiants étaient parvenus à placer un véhicule au sommet du dôme de l’édifice principal.

De fait, la victime était constituée d’une structure de bois auquel avaient été accolés des panneaux de Chevrolet Cavalier. Le bolide avait été peinturé aux couleurs des forces policières, deux mannequins avaient été installés à l’intérieur, boîtes de beignes à la main.

HeapMedia485053

Hilarant, quand même !

Mais le premier coup du genre remonterait peut-être à 1958, alors que de futurs ingénieurs de l’université de Cambridge, en Angleterre, avaient réussi à hisser une Austin Seven sur le pignon de l’édifice du Sénat.

L’exploit avait mis des mois à être préparé, mais la voiture avait été grimpée là en une seule nuit.

HeapMedia485051

Les responsables ont dû rire dans leurs barbes à voir les autorités tenter vainement de faire descendre le véhicule qui a finalement dû être défait, pièce par pièce, sur le toit de l’immeuble.

En attendant le prochain coup du genre, voici quelques-uns des reportages (anglais) réalisés par nos collègues de CTV