Selon ce que rapporte Birmingham Live, l’an dernier, la police anglaise a dépouillé un certain Zahid Khan de sa Ferrari 458 Spider évaluée à 300 000 $, car elle le soupçonnait de l’avoir volée.

Ce dernier a prétendu avoir acheté le bolide lors d’une vente aux enchères, par l’entremise d’un intermédiaire. Toutefois, les faibles preuves de la transaction n’ont pas convaincu les autorités, d’autant plus que des modifications « suspectes » auraient été apportées à la voiture en question.

La splendide 458 Spider a donc pris le chemin de la fourrière, d’où elle n’est jamais ressortie. D’ailleurs, un triste sort l’attendait.

C’est Zahid Khan lui-même qui a filmé et partagé cette vidéo. Il s’est écoulé environ un an entre la confiscation du précieux bien et sa destruction.

Le pire dans toute cette histoire? Celui qui se dit victime d’un terrible malentendu aurait finalement retrouvé la paperasse prouvant qu’il avait bel et bien acquis la voiture en toute légalité. Mais il était trop tard : lorsqu’il s’est manifesté, le véhicule d’exception venait d’être anéanti.

Un représentant de la police a déclaré que le soi-disant propriétaire leur paraissait louche, d’autant plus que ses assurances n’étaient pas valides. La Ferrari 458 Spider est considérée comme un moyen de transport de «catégorie B» au Royaume-Uni - aux yeux de la loi, c’est le sort qui devait lui être réservé.

Quoi qu’il en soit, pulvériser une telle voiture est un véritable sacrilège.

_(Crédit : page Facebook de Zahid Khan via Jalopnik