Ah, ces prototypes que Cadillac présente en grande pompe à l’illustre Concours d’Élégance de Pebble Beach… Depuis des années, le constructeur nous titille et nous titille encore, sans jamais accoucher d’un modèle de production.

Si vous avez un moment, lisez tout des tentatives de séduction passées, avec nos reportages sur les Cadillac Ciel Concept en 2011 et Cadillac Elmiraj Concept en 2013, dont les allusions remontent jusqu’à la Cadillac Sixteen Concept de 2003.

Et maintenant, en ce rendez-vous californien de 2016 qui bat son plein tout le week-end, ce que le constructeur à l’histoire vieille de 114 ans montrera est – roulements de tambour: un autre prototype d’une grande berline, cette fois la Cadillac Escala Concept. (À ne pas confondre avec l’utilitaire Cadillac Escalade de l’actuelle gamme, notez bien.)

HeapMedia394593

De fait, «Escala», tiré de la langue espagnole, signifie «échelle», une façon comme une autre de souligner un design en crescendo versus les itérations passées. Et vrai que la silhouette, d’une dizaine de centimètres plus longue que pour la nouvelle Cadillac CT6, offre une majestueuse impression de coupé.

Elle compte quand même sur quatre portières et – oh surprise – son coffre s’ouvre en «liftback». Les phares à la verticale, signature Cadillac depuis 1948, sont toujours à l’honneur, le tout posé sur des roues de 22 pouces aux élégantes jantes profitant d’un double étagement de rayons.

Dans l’habitacle, les matériaux de revêtement ont puisé du côté des nouveaux partenaires de mode de Cadillac, voyez d’ailleurs dans notre galerie-photos (ci-haut) comment le cuir et le tissage font bon ménage.

À la planche de bord, l’instrumentation prend des allures d’écran OLED (comprendre: l’évolution organique de la diode électroluminescente), un peu comme pour les nouveautés chez… Mercedes-Benz.

HeapMedia394602

Surtout, et enfin, Cadillac se commet: le grand patron Johan de Nysschen, un ancien d’Audi notez bien, affirme que «selon la croissance de la catégorie des grandes berlines de luxe, l’Escala pourrait être ajoutée à notre plan de production existant. »

Cet ajout décrit comme un compagnon «plus grand, plus élite et plus expressif» que la Cadillac CT6 annonce le retour, sous les capots de la marque, d’un moteur V8 – un V8 bi-turbo de 4,2 litres, en l’occurrence.

De quoi encore nous faire rêver? Plus que ça, puisque ici aussi, le constructeur se commet, spécifiant qu’il s’agit là «d’un nouveau système en cours d’élaboration pour de futurs véhicules Cadillac.»

On affirme enfin que le design du prototype, mais aussi ses promesses technologiques «de connectivité et de contrôle» seront repris très prochainement par d’autres modèles. Ce qu’il faut lire dans cette affirmation? Que la philosophie de la voiture autonome vient de débarquer chez Cadillac.

HeapMedia394595