C’était mon premier, peut-être mon second «Détroit». Le plus grand salon automobile nord-américain battait son plein au Cobo Center en ce janvier 2001 et la néophyte de l’événement que j’étais en avait plein, mais plein les yeux.

Ce qui, par dessus tout, avait retenu mon attention?

Le Volkswagen Microbus Concept, un prototype à la fois moderne et ultra rétro.

Pour ceux qui se souviennent, le début du millénaire voyait justement le rétro automobile au sommet de sa popularité, avec les Volkswagen New Beetle, Chrysler PT Cruiser (2000-2010), Ford Thunderbird (2002-2005), Plymouth Prowler (1997, 1999-2002)…

Le Volkswagen Microbus entrait dans cette lignée.

HeapMedia201735

Aujourd’hui, si je vous parle d’un prototype conçu en Californie, vous ne sourcillerez même pas.

Mais à l’époque, le fait que le Volkswagen Microbus Concept ait été dessiné sur la Côte Ouest américaine était rare; ce n’était pas tous les grands constructeurs automobiles de ce monde qui avaient alors un pied à terre «design» dans l’État des Surfeurs.

Je me rappelle avoir eu la chance de rencontrer deux des très jeunes designers à qui l’on devait l’étude de style. (Désolée: j’ai eu beau chercher dans mes photos «papier» et Polaroïd, je n’ai jamais retrouvé ces clichés d’il y a presque deux décennies…)

Les deux jeunes stylistes s’étaient fait un plaisir de me décrire dans le menu détail leur chef d’oeuvre, qu’ils disaient spécialement créé pour l’Amérique du Nord. Ils m’avaient pointé du doigt ici le museau en «bonnet» d’époque, là les phares rectilignes (non, pas ronds, les phares…) au xénon. Dans le temps, rappelez-vous, le xénon ne s’était pas encore démocratisé et ça faisait son effet…

Dedans, c’était un véritable plongeon vers le futur. D’abord, le plancher d’uréthane mi-transparent laissait entrevoir les dessins géométriques d’une sous-couche d’aluminium. Le tableau de bord était asymétrique et en guise de levier de vitesse, on avait droit à une commande de style «manche à balai».

Surtout, six, peut-être même sept écrans étaient répartis à travers la cabine – déjà, on envisageait la connectivité et la télédiffusion.

L’un de ces écrans avait d’ailleurs une autre mission: retransmettre les environs arrière afin d’éviter que le conducteur, en reculant, n’emboutisse quelque chose – ou quelqu’un.

Était-ce parce que j’étais «green» ou parce que, réellement, ces caméras de recul qui allaient devenir obligatoires dans tous nos véhicules neufs dès 2018, étaient encore rarissimes? Toujours est-il que j’avais été fort impressionnée.

HeapMedia201732

Cela dit, le Volkswagen Microbus Concept avait tout pour susciter l’intérêt, et pas que le mien.

D’abord, il rendait hommage à une grande tradition automobile qui a débuté avec les années 1950 et qui allait porter plusieurs noms: le Microbus, le VW Bus, le Kombi, le Transporter, le Samba, voire même le Volkswagen Westfalia.

Les hippies se souviendront certainement que… ok, on ne veut pas savoir.

Si, en 2001, le Volkswagen Microbus Concept réinterprétait une icône automobile vieille d’un demi-siècle, reste que le prototype était résolument tourné vers l’avenir.

Au point où Volkswagen en avait non seulement annoncé la production (pour 2005), mais avait même révélé à quelle usine il allait être assemblé: à ses installations de véhicules commerciaux de Hanovre, en Allemagne.

Avouez, ça aurait fait une «minivan» d’enfer, avec ces roues de 20 pouces, ces portières coulissantes à ouverture électrique et ces trois rangées de sièges dont ceux du centre pivotant de 180 degrés, pour faire «comme dans votre salon».

HeapMedia201738

Mais… bon, le Volkswagen Microbus n’a jamais vu le jour. Le constructeur allemand a plutôt choisi d’offrir, quelques années plus tard, la Volkswagen Routan (2009-2012)… soit une fourgonnette assemblée par Chrysler à Windsor, en Ontario, et copie presque conforme de la Dodge Grand Caravan.

Dommage; la version «moderne» (quand même, on était en 2001…) de la fourgonnette Peace and Love était vraiment réussie.

L’adage dit «Jamais deux sans trois» et dix ans plus tard, le Salon de Genève (2011) a donné un successeur au Volkswagen Microbus Concept: le Volkswagen Bulli Concept.

Sous la gouverne de Walter De Silva, designer en chef du groupe automobile allemand, le Volkswagen Bulli Concept a repris, comme pour les premiers VW Bus, les deux teintes de carrosserie.

HeapMedia358919

Tendances environnementales obligent, c’était cependant un moteur électrique qui le propulsait. Et fini le levier de vitesse en «manche à balai», pour la simple et bonne raison… qu’il n’y avait pas de transmission.

Côté technologie, les phares au xénon cédaient la pas à des phares DEL d’avant-garde et toutes les fonctions étaient désormais contrôlées par… un Ipad, intégré à la planche de bord.

Cette fois, le prototype avait été dessiné avec l’Europe en tête, d’où ses dimensions réduites. De fait, le Volkswagen Bulli Concept 2011 n’est guère plus grand qu’une Volkswagen Polo, mais il promettait quand même l’espace intérieur d’une Volkswagen Golf.

HeapMedia271712

Contrairement au Volkswagen Microbus Concept, le Volkswagen Bulli Concept ne proposait que deux – et non trois rangées. Mais parce que celle à l’avant se faisait banquette, le véhicule pouvait accueillir six passagers.

En un tournemain, tous les sièges s’inclinaient et se rabattaient, pour transformer l’habitacle en un lit de camp.

Comme pour le Volkswagen Westfalia, évidemment.

Aucune promesse de production n’a jamais vraiment été émise pour le Volkswagen Bulli. Et ce, malgré la popularité grandissante, en début de la présente décennie, des fourgons commerciaux, ce que le prototype aurait (aussi…) pu devenir.

Plutôt, d’autres projets ont été (re)mis sur la planche à dessin, les uns après les autres, à peu près chaque année depuis. Dans le désordre, voici les différentes «annonces» que Volkswagen nous a servies et que nous avons repêchées de nos archives:

Le retour du VW Microbus en 2017: peut-on croire Volkswagen, cette fois?

Le retour du VW Microbus en 2019?

Le Volkswagen BUDD-e sera-t-il le VW Microbus du 21e siècle?

HeapMedia358889

Détroit 2017: avec son ID Buzz, VW nous prend pour des valises

Nouveau Minibus à l’horizon: VW va produire son ID Buzz

Le VW ID Buzz sera en production en 2020

HeapMedia443498

La dernière promesse en lice? Quelque chose qui s’appelle VW SEDRIC – pour SelfDRIving Car – et qui ressemble à ceci:

HeapMedia487434

Euh… on s’éloigne, vous ne trouvez pas?

Bien hâte de voir quelle fois sera la bonne (si bonne fois il y a un jour) pour le véhicule-culte d’il y a 65 ans.

Et espérons que Volkswagen ne mettra pas deux autres décennies avant de donner une véritable place en usine de production à ce VW ID Buzz / Bus / Kombi / Westfalia / Microbus / BUDD-e / SEDRIC

… ou quel que soit son nom.