Devant quelques photos-espion qui ont commencé à surfer sur le Net, Ferrari n’a pas eu le choix que de montrer les premiers clichés de son bolide hybride qui, tel qu’attendu et annoncé, s’offrira en 2017 en version décapotable.

Et non, ne l’appelez pas la Ferrari LaFerrari Spider. Parce que ce monstre de 950 chevaux sera – à prononcer avec l’accent italien, s’il vous plaît – la Ferrari LaFerrari Aperta.

Mine de rien, rappelons que la prédécesseure Ferrari Enzo n’a jamais eu droit à sa variante cabrio…

Certes, le plus récent communiqué officiel de Ferrari, de quatre paragraphes qui sont aussi courts que laconiques, ne formule jamais la désignation Aperta. Il indique plutôt réserver «l’appellation, le nombre d’exemplaires et les principales caractéristiques techniques» de l’exotique pour le salon de l’auto de Paris, à l’automne prochain.

HeapMedia376777

Mais est-ce une erreur de l’équipe de presse Ferrari? Toujours est-il que le même communiqué, acheminé au site de diffusion netcarshow, est titré «Ferrari LaFerrari Aperta».

Oups.

Quand même, de la bouche sacrée de Ferrari, on apprend que:

  • la «version décapotable de LaFerrari, une nouvelle série spéciale limitée, (est) destinée aux clients et aux collectionneurs qui ne veulent pas renoncer au plaisir de conduire les cheveux au vent, même au volant d’un supercar»;
  • que le toit amovible sera, au choix, souple ou rigide, ce dernier fabriqué de fibres de carbone, bien sûr. Remarquez, sur nos photos, qu’il n’y a rien qui laisse présager du mécanisme qui sera utilisé, mais gageons un p’tit 2$ sur un faîte qui s’élève et s’abaisse en un savant ballet;
  • et que «le châssis a subi de nombreuses et importantes modifications, visant à (…) garantir la même résistance en configuration toit ouvert» que pour la presque jumelle coupé.

Oh, et on apprend aussi que le carnet de commandes est déjà plein…

HeapMedia376778

En effet, fidèle à la tradition du constructeur de la petite localité de Maranello, n’achète pas qui veut les bolides hyper-ultra-exclusifs exhibant le cheval cabré.

Non seulement faut-il être assez riche pour déjà posséder plusieurs montures, mais il ne faut surtout jamais, jamais leur avoir causé préjudice. Parlez-en au D.J. Deadmau5, alias Joel Zimmerman.

C’était déjà quelque chose d’avoir son nom sur la sélecte liste donnant droit à l’acquisition de l’une ou l’autre des 499 Ferrari LaFerrari, première voiture hybride de la marque italienne plaçant 963 chevaux derrière les oreilles, merci à son rugissant V12 secondé, comme si ce n’était suffisant, d’un organe électrique.

Mais cette fois, ça sera carrément impossible: les quelques 209 unités de la Ferrari LaFerrari Aperta ont déjà toutes trouvé preneur.

Vous avez bien lu: Toutes.

Et de la façon la plus originale qui soit, de surcroît: les «sélectionnés», comme le pilote israélo-canadien et coqueluche des médias sociaux Joseph Cartu, ont reçu une belle et bien mystérieuse boîte les invitant à configurer leur nouvelle sportive.

Et vous, l’avez-vous reçue, votre boîte de bois recouvert de fibre de carbone et renfermant la très précieuse clé valant plus ou moins 1,5$ million? À moins que vous n’attendiez la variante hybride rechargeable… ?

HeapMedia376775