Le Ford Explorer 2020 Interceptor a été repéré ces derniers jours en banlieue de Détroit, au Michigan, revêtu d’un camouflage léger qui nous laisse voir l’essentiel des modifications qui seront apportées, esthétiquement parlant, à la prochaine génération de l’utilitaire.

Ce qu’on découvre, c’est un véhicule au profil plus élancé, une grille avant redessinée, des phares à l’allure plus incisive et une section plus sculptée accueillant les phares antibrouillard.

Du reste, on note des modifications aux piliers C et D, ce dernier se présentant sous un angle beaucoup plus agressif. Le hayon, son pare-choc et ses feux ont aussi été retravaillés.

HeapMedia489248

On va quand même se dire les vraies choses. Si c’est tout ce que nous réserve le prochain Ford Explorer en matière de style, il y a peu à se mettre sous la dent. Clairement, on a préféré l’évolution plutôt que la révolution.

Cela dit, on peut comprendre Ford. L’Explorer a été métamorphosé au début de la présente décennie et est passé de persona non grata (vous vous rappelez un certain scandale Explorer / Firestone?) à l’une des plus grandes vedettes de l’industrie. La prudence était donc de mise.

Depuis sa dernière refonte en 2011, le Ford Explorer est (re)devenu l’un des VUS les plus populaires en Amérique. Depuis le début de la présente année, ses ventes, bien qu’en recul de 3,6 % aux États-Unis, demeurent très fortes avec 151 488 unités. Même qu’au Canada, l’Explorer a été plus populaire (+6%) pour la première moitié de 2018, versus la même période l’an dernier et ce, en dépit du litre d’essence qui touche des sommets presque jamais atteints.

Ajoutons à cela que plusieurs joueurs récemment renouvelés œuvrent dans la catégorie, notamment les Chevrolet Traverse, Mazda CX-9, Volkswagen Atlas, Subaru Ascent, Buick Enclave…

… bref, l’arrivée d’un Ford Explorer repensé tombe à point pour le constructeur américain.

La prochaine mouture du Ford Explorer promet d’être plus complète que jamais, elle qui sera désormais livrable en configuration hybride.

Le produit, qui va partager ses assises avec le Lincoln Aviator 2019, devrait bientôt être dévoilé par Ford. Reste à savoir si ce sera au Salon de Los Angeles en novembre prochain ou bien à celui de Détroit, en janvier 2019.

HeapMedia489254

Et, bien sûr, comme les photos le trahissent, le Ford Explorer continuera d’être au service des forces policières.

Si la chose peut sembler banale, notre photographe-espion, Brian Williams, nous rappelle avec justesse que Ford a vu ses ventes de modèles Interceptor croître de 5 % cette année. Et qu’au total, le constructeur détient 65 % des parts de marché dans cet univers.

Avec sa promesse de résister à des chocs arrière se produisant à une vitesse de 120 km/h, la nouvelle mouture de l’utilitaire attendue pour 2020 pourra se vanter d’une protection supplémentaire quant à la sécurité et la vie des policiers.

Pour avoir eu l’occasion de conduire une de ces versions dans le passé, je peux vous confirmer qu’il s’agit d’une grosse affaire… pour celui qui en prend le volant. De fait, ce VUS modifié n’a rien à voir avec celui qui est commercialisé pour le commun des mortels; imaginez simplement un jeune dans la vingtaine, gonflée de testostérone, à qui on donnerait deux capsules de viagra …

C’est à ce point une machine de guerre.