Déjà, la division de luxe de Toyota mise sur quatre utilitaires: les Lexus LX, Lexus GX, Lexus RX et, le bébé de la famille depuis un an maintenant, Lexus NX (à partir de 42 000$). Mais alors, dites-vous, où s’insérera l’éventuel Lexus UX, dont la version concept sera dévoilée en grande première dans exactement 20 jours, au Mondial de l’Auto de Paris 2016?

En-dessous de la gamme. Ou, dit plus élégamment: en début de peloton, comme le fera bientôt le Toyota C-HR d’entrée de gamme.

De fait, les deux véhicules seraient pratiquement des jumeaux, bien que le seul et unique cliché tout juste lancé en pâture par Lexus nous laisse croire à quelque chose de plus gros.

HeapMedia395496

C’est que si l’on en croit la nomenclature réservée auprès des autorités de la propriété intellectuelle, comme l’ont découvert nos collègues d’AutoGuide en février dernier, le nouveau VUS se conjuguera en Lexus UX200, Lexus UX250 et Lexus UX250h – pour hybride, évidemment.

Autrement dit, des petites motorisations réservées à des petits modèles.

Sinon, quoi dire d’autre? Que le style acéré des derniers produits Lexus est ici amplifié (comme si c’était possible…), merci aux designers du studio européen établi dans le technopôle Sophia-Antipolis, en banlieue de Nice.

Notez par ailleurs l’absence de rétroviseurs extérieurs, remplacés par des caméras – ce que vient d’autoriser le Japon, premier pays au monde à transgresser avec cette règle automobile vieille de plus d’un siècle.

Est-ce que cette 5e addition à la gamme d’utilitaires de luxe nippon viendra jusqu’en Amérique du Nord?

Nous gageons un gros 2$ sur une réponse positive, ne serait-ce parce que le communiqué de Lexus Canada annonçant la chose vient d’être systématiquement envoyé à tout ce qui se fait de journalistes et de médias automobiles au pays…

Ça et aussi le fait que la seule sous-compacte de la famille, la berline à hayon Lexus CT200h, n’a jamais vraiment réussi à séduire depuis son arrivée à l’année-modèle 2011. Sur notre continent, tant de ce côté-ci de la frontière que de l’autre, celle qui demande dans les jeunes 30 000$ ne représente plus que 4% de toutes les ventes de Lexus – ouch.

Du coup, un éventuel Lexus UX pourrait bien relancer, pour la marque nipponne, la catégorie de véhicules sous-compacts de luxe – et ainsi faire compétition aux BMW X1, Audi Q3 et Mercedes-Benz GLA de ce monde.

HeapMedia395488