C’est à Didier Marsaud que l’on doit la folle mise en oeuvre du Nissan Rogue Warrior. Non seulement le responsable des communications de Nissan Canada a fait monter l’utilitaire compact sur des chenilles Dominator, mais pour les besoins de la cause (et d’une vidéo YouTube), le natif de France a demandé au pilote Olivier Bédard, champion de la Course Micra 2015, de le faire grimper – et dévaler les pentes de ski du Mont-Valinouet, au nord de Chicoutimi.

HeapMedia359376

Ça peut sembler extrême, dit comme ça, mais l’idée n’est pas nouvelle. À l’hiver dernier, nous faisions justement le tour de ces «patentes» qui acceptent de rouler dans plus de 40cm de neige.

Volkswagen Snowareg en Suède…

… Ford F-150 Raptor Trax piloté par Ken Block en Colombie-Britannique…

… même le Nissan Juke Nismo RSnow a eu droit à des chenilles pour affronter la Laponie finlandaise.

HeapMedia309954

Ces dernières chenilles avaient été fournies (moyennant à 15 000$US) par la compagnie American Track Truck. Vous vous en doutez, c’est le même fournisseur de tractions aids extrêmes qui a été mis à profit lors de l’expérience tout juste menée dans la Belle Province où, il y a plus de 100 ans, est né un certain Joseph-Armand Bombardier.

Certes, quelques ajustements à la caisse et à la suspension du Nissan Rogue Warrior ont dû être effectués par la Québécoise Motorsports In Action, établie à l’Autodrome de Saint-Eustache. Eh bien quoi, ne fallait-il pas accommoder ces «roues» hautes de 76cm, larges de 38cm et longues de 122cm?

Sinon, rien d’autre n’a été modifié pour ce Nissan Rogue Warrior. Pas même la motorisation (un quatre cylindres de 170 chevaux), ni la transmission CVT, encore moins le système de traction intégrale. Et même sur un dénivelé de 45 degrés, l’utilitaire accepte de rouler jusqu’à 100km/h. (Pas sûre que de vérifier cette dernière spécification soit une brillante idée, mais bon).

HeapMedia359381

Si Ken Block a choisi d’installer ses compagnons de folies hivernales dans des sièges Recaro aménagés à l’arrière de la boîte de son Ford Raptor Trax, Olivier Bédard y est allé plus simplement – mais tout aussi efficacement: les skieurs impatients devant la lenteur de la remontée mécanique ont pris place dans des tubes (vous savez, les bonnes vieilles trippes?) tirés par le Nissan Rogue Warrior en question.

Un autre sport d’hiver en devenir? Si ça s’avère, dites-vous que pour ça, il faudra en créditer un Français…

HeapMedia359378