Le sondage de J.D. Power sur la qualité initiale (Initial Quality Study) est, avec celui sur la fiabilité du même groupe, l’un des plus influents de l’industrie. Le premier analyse les problèmes (par tranche de 100 véhicules) rencontrés par les propriétaires au cours des trois mois suivant leur acquisition automobile, alors que le second considère les trois années après la prise de possession.

En ce sondage 2015 sur la qualité initiale, 84 000 répondants ont été interrogés. Et pour la 3e année consécutive, c’est Porsche qui se classe en tête de toutes les marques, avec le moins de soucis (80) déclarés par 100 véhicules. (Sont toutefois absentes de l’enquête les Ferrari, Lamborghini, Bentley, Rolls Royce et autres Pagani de ce monde).

Mais alors que l’an dernier, la 2e position était occupée par Jaguar, voilà que la marque britannique a été repoussée au 3e rang (avec 93 problèmes) par… Kia (avec 86 problèmes, soit une réduction de 20 problèmes).

HeapMedia334934

En 29 ans de sondage, c’est la toute première fois que la division coréenne atteint pareil sommet, qu’elle partage avec les marques de luxe (Infiniti au 5e rang avec 97 problèmes, BMW au 6e rang avec 99 problèmes), de même qu’avec sa consoeur Hyundai (en 4e position avec 95 problèmes).

Pas de surprise-là, toutefois: Hyundai occupait pareil rang l’an dernier, tout juste derrière Lexus. Avec 104 problèmes cette année, Lexus glisse d’ailleurs de six positions, pour s’installer au 9e rang. Toyota chute aussi de cinq places, maintenant au 10e rang (104 problèmes aussi). Honda vient au 14e rang (111 problèmes), en baisse de quatre places.

Pour dire vrai, ce sont les Japonais qui se sont le moins améliorés, en cette édition 2015 du sondage, enregistrant globalement 114 problèmes par centaine d’exemplaires. Certes, c’est mieux qu’en 2014, mais malheureusement pour eux, c’est quatre problèmes de plus que pour les Coréens – et un problème de plus que pour les Européens.

Surtout, c’est sous la moyenne de l’industrie, qui s’établit cette année à 112 problèmes par 100 véhicules. Et, autre grande surprise pour ceux qui dominent le paysage automobile en terme de qualité depuis belle lurette: leurs 114 problèmes sont nez à nez avec la performance globale des marques américaines.

En trois décennies d’enquête, les Américains n’ont réussi cet exploit qu’une seule autre fois.

HeapMedia334936

J.D. Power souligne que pareil secousses sismique dans l’industrie n’est pas tant que les marques japonaises perdent de leur superbe et engrangent plus de problèmes. C’est plutôt que les concurrents font de mieux en mieux – et de plus en plus vite.

D’ailleurs, Chevrolet est la marque domestique qui s’installe le plus en haut du palmarès avec une belle 7e position (101 problèmes), quatre places devant sa comparse Buick (105 problèmes), qui elle-même a bondi de son 19e rang de l’an dernier.

Mais si les marques américaines ont tant progressé, ce n’est certainement pas grâce au groupe Fiat Chrysler Automobiles (FCA). En effet, même si Fiat a connu la plus importante amélioration de tous les constructeurs confondus, enregistrer 45 problèmes en moins (maintenant à 161 problèmes) ne suffit pas à l’Italienne pour se déloger du 33e et dernier rang.

De même, Jeep se retrouve toujours en peloton de queue avec une 29e place (141 problèmes), alors que Chrysler dégringole du 12e au 31e rang, avec la plus importante dégradation de tout le sondage (32 problèmes de plus, maintenant à 143). Au coeur de ces soucis: une certaine boîte automatique à neuf rapports

HeapMedia334931

Pour à peu près tout le monde, les plus grands commentaires négatifs concernent les technologies de pointe, à commencer par les dispositifs d’info-divertissement pas toujours simples à apprivoiser, les connexions Blutooth pas toujours aisées à apparier avec les cellulaires et les commandes vocales (trop) souvent dures d’oreille.

D’ailleurs, c’est en partie parce que Ford a enfin réussi à maîtriser son MyFord qu’il a pu réduire ses problèmes (maintenant 107 contre 116 problèmes l’an dernier), lui permettant de remonter de quatre positions au classement, désormais au 12e rang. (Avec 103 problèmes, soit six problèmes de moins qu’en 2014, Lincoln se classe maintenant au 8e rang, en hausse de deux positions.)

HeapMedia334933

Pour les détails quant aux autres positions, voyez notre tableau ci-dessus. Vous y constaterez que Cadillac ne connaît pas le même (beau) sort que ses cousins Chevrolet et Buick; que Volkswagen loge au 24e rang – le même que l’an dernier; qu’Acura et Land Rover sont (encore) les marques de luxe les plus «problématiques» (26e et 28e rang); et que décidément, Subaru et Smart en arrachent, avec leur 30e et 32e rangs respectifs.

Parce que vous avez sûrement votre quota de chiffres pour aujourd’hui, nous nous arrêtons ici. Mais si vous voulez consulter la liste de J.D. Power des modèles 2015 présentant le moins de problèmes, vous constaterez que Chevrolet, Hyundai/Kia et Nissan/Infiniti en récoltent tous quatre, pendant que les autres récompensés se retrouvent notamment chez Porsche (3), BMW (3), Toyota/Lexus (3), Ford (2) et… Chrysler/Dodge(2).