La Volkswagen Virtus a officiellement – et mondialement été dévoilée hier à Sao Paulo, ville la plus populeuse du Brésil – et, incidemment, de l’Amérique du Sud.

De quoi s’agit-il? D’une petite berline de style «fastback» basée sur la Volkswagen Polo. Vous savez, cette sous-compacte à hayon que le Canada demande depuis des années aux bonzes allemands de Wolfsburg… mais en vain?

Pourquoi ça nous intéresse aujourd’hui? Parce que la petite quatre portes présentée hier – et, tant qu’à y être, sa contrepartie cinq portes tout juste renouvelée – pourrait enfin se retrouver chez les concessionnaires VW du Canada.

HeapMedia443657

Ne sautez pas aux conclusions: aucune annonce n’est faite.

De fait, pour le moment, la Volkswagen Virtus, dotée d’un quatre cylindres de 117 chevaux ou d’un trois cylindres turbo de 128 chevaux, se réserve au marché sud-américain, où le constructeur allemand mène une vaste offensive.

Sa stratégie Transform 2025+ lui fera y lancer, promet-il, 20 nouveaux modèles au cours des trois prochaines années, dont plus de la moitié construits sur place – à commencer par la Volkswagen Virtus, dans l’usine d’Anchieta, en banlieue de Sao Paulo.

HeapMedia443655

Et justement: parce qu’elle sera construite au Brésil, mais aussi parce qu’elle emprunte la nouvelle plateforme MQB de VW, celle qui sous-tend déjà nos nouvelles Golf…

… et parce que la maison-mère Volkswagen a amorcé, depuis un certain Dieselgate TDI, une ère de décentralisation des responsabilités…

… la Volkswagen Virtus, plus que les précédentes sous-compactes chez VW, à commencer par la VW Vento qu’elle remplace, a des chances de nous rejoindre.

Après tout, le Canada accueille déjà bon nombre de petites, toutes marques confondues, qui ne sont pas offertes aux États-Unis (un marché qui n’a d’ailleurs pas beaucoup d’amour pour les petits modèles…).

Et si, traditionnellement, le pays à la Feuille d’érable est tributaire des choix automobiles américains, il arrive que c’est lui qui initie le mouvement, comme s’est arrivé en 2005 avec la petite smart de Mercedes-Benz… qui n’a été distribuée aux États-Unis qu’à partir de 2008.

Si elle s’insérait dans les salles de montre canadiennes de VW, la Volkswagen Virtus, avec ses 4,84 mètres de long et ses 521 litres de cargo (c’est méga pour une sous-compacte, mais rappelons qu’il s’agit dune «fastback») ferait entre autres concurrence aux Toyota Yaris, Hyundai Accent / Kia Rio et Ford Fiesta.

Ce qui nous amène à rêver un peu plus: que diriez-vous, pour faire compétition à la Ford Fiesta ST, d’une… VW Virtus GTi ?

HeapMedia443656