L’idée est un peu folle, mais elle a quand même sa logique: les tuyaux d’échappement des voitures exotiques ne laissent-ils pas passer les plus belles musiques, soit celles des moteurs V12?

Et si ces tuyaux étaient utilisés dans la fabrication de haut-parleurs haut de gamme?

C’est ce sur quoi a planché la firme italienne iXoost. Pendant deux ans, sous la houlette d’un designer en aéronautique, Micro Pecorari, la compagnie a créé le summum de l’amplificateur musical – avec amortisseurs s’il vous plaît: le iXoost Esavox.

Fabriqué dans la plus pure tradition automobile de la ville et de la région de Modène, c’est-à-dire à la main, le dispositif réunit des composantes mécaniques certifiées Lamborghini, d’où le logo officiel qu’il arbore en devanture.

Le poids de la caisse de résonance à la forme hexagonale et au motif en nid d’abeille qui rappelle (un peu) la calandre d’une Aventador, mais surtout son échappement, oscille à 53 kilos – quand même.

La puissance s’élève à 800 Watts, en toute connectivité grâce à la fonction Bluetooth.

Prix de l’oeuvre d’art qui fait 1,25 mètre de long et qui, à défaut de livrer la sonorité gutturale d’une Aventador, devrait faire joliment résonner les Quatre Saisons de Vivaldi ou La Bohème de Puccini?

Quelque 20 000 euros – soit près 28 000$ canadiens.

HeapMedia410946

L’entreprise fondée par Matteo Panini, un héritier du groupe Panini en distribution et items de collection, n’en est pas à ses premières créations pour audiophiles dérivées de l’automobile.

Il y a deux ans, elle a mis au point des stations d’accueil pour iPhone, faisant là aussi appel à des pièces originales d’une exotique du comté – Ferrari, pour ne pas la nommer.

Coût de ces gadgets acoustiques: 7000$ pour l’édition de base Xilo et 8200$ pour l’édition limitée Scuderia, utilisant des composantes F1 de l’écurie au cheval cabré.

HeapMedia410951