L’ANCAP, l’organisation australasienne qui gère le programme des tests de collision sur le continent du bout du monde, a voulu mesurer les progrès des deux dernières décennies en matière de sécurité automobile.

Pour ce faire, quoi de mieux que d’arranger un «crash-test» entre les mêmes modèles, mais séparés par le temps – soit une Toyota Corolla 2015 pratiquement d’aujourd’hui et une Toyota Corolla de… 1998, c’est-à-dire du siècle dernier?

Comme au Canada, la Toyota Corolla est parmi les voitures les plus vendues de l’Australie et de la Nouvelle-Zélande. Ce sont donc deux exemplaires de la compacte japonaise, mais de configuration cinq portes à hayon (un modèle qui boude toujours l’Amérique du Nord) qu’on a choisi de faire s’affronter en chevauchement (overlap) dans l’arène de la sécurité.

Le choc, à 65 km/h, entre ces deux générations (la 8e et la 11e, pour ceux que ça intéresse) est… frappant:

Voyez comme la structure de la Toyota Corolla moderne fait son boulot, en absorbant l’énergie de l’impact avant qu’il ne rejoigne la cabine et son occupant de plastique…

… alors que la Toyota Corolla fabriquée il y a 19 ans n’absorbe littéralement rien du choc. L’habitacle s’enfonce sous le choc, la roue avant vient s’écraser contre les jambes du conducteur, une poutre latérale perce la portière au lieu d’en maintenir la rigidité structurelle et le toit commence à jouer de l’accordéon.

Bref, il aurait fallu des pinces de désincarcération pour sortir de là une victime qui aurait été sérieusement blessée aux jambes, mais aussi, en l’absence de tout coussin gonflable, à la tête et au thorax.

De fait, «la personne dans ce crash n’aurait probablement pas survécu,» dit Stella Stocks, porte-parole pour l’AA Motoring. Cette dernière association des automobilistes de là-bas estime, à la lumière de cette expérience, qu’un conducteur qui se trouve au volant d’un véhicule construit avant l’an 2000 a deux fois plus de risques de mourir, si un accident survenait.

… l’analyste Dennis Desrosiers, président de la firme canadienne de consultation automobile qui porte son nom, rapporte que l’âge moyen de nos véhicules de tourisme au pays est de 9,3 ans? Et que 40% des 25,5 millions de ces véhicules en circulation sur nos routes ont plus de dix ans?

HeapMedia436398