Signe que Volkswagen est sérieux quant à leur commercialisation en Amérique du Nord. Si c’est confirmé dans le cas du Volkswagen Atlas Cross Sport dont il sera question un peu plus loin, rien n’est coulé dans le béton pour la camionnette VW Atlas Tanoak, qu’on nous avance toujours comme un concept.

Dans son cas cependant, vous pourriez parier un petit deux dollars que ce n’est qu’une question de temps avant qu’on nous indique que la Honda Ridgeline et la future création coréenne, la camionnette Hyundai Santa Cruz, dans cette catégorie auront une nouvelle rivale.

Notez qu’on omet volontairement les Toyota Tacoma, Chevrolet Colorado/GMC Cayon et Ford Ranger de ce monde. C’est qu’on ne parle pas du même genre de camionnettes intermédiaires. La représentante à venir de Volkswagen sera davantage pensée pour les amateurs de loisir que pour les travailleurs.

Pour Volkswagen, ce véhicule est la vision de l’entreprise à l’égard du rêve américain et si le dévoilement du modèle VW Tanoak à New York, au printemps dernier, était une grosse affaire, son apparition à Pebble Beach dans les jours qui suivent l’est encore plus.

Lorsqu’un constructeur présente un véhicule qui semble près de la production là-bas, c’est que c’est pratiquement chose faite.

HeapMedia488598

Esthétiquement, le Volkswagen Atlas Tanoak «concept» est identique à l’utilitaire Atlas jusqu’au pilier B. De là, on a une configuration différente pour la cabine et, bien sûr, la boîte. Le modèle serait équipé d’un moteur V6 de 3,6 litres lors de ses débuts (présumés) nord-américains.

Nul doute, nous aurons plus de détails à vous livrer sur ce dernier au cours des prochaines semaines et mois à venir.

Et sur l’Atlas Cross Sport aussi.

Car dans le cas de l’utilitaire Atlas Cross Sport, le passage du stade de concept à celui de production est incessant. En fait, le modèle devrait être officiellement lancé en 2019.

Cette variante à cinq places stylisée et plus sportive de l’Atlas se pointera à ses débuts en configuration hybride enfichable. Cette technologie trouvera par la suite son chemin à bord du premier VW Atlas de la famille, celui comptant sept places et déjà distribué sur notre marché.

Le véhicule promet une liberté de 40 kilomètres en mode purement électrique. Une autre version hybride plus conventionnelle sera également au catalogue.

HeapMedia488592

Outre les considérations mécaniques ou technologiques qui seront propres à ces nouveaux venus, ce que leur présence à Pebble Beach souligne, c’est le sérieux de Volkswagen en ce qui les concerne pour la suite des choses en Amérique du Nord.

Qu’elle le veuille ou non, la firme est toujours en mode séduction auprès du public américain après le scandale du DieselGate qui fêtera ses trois ans en septembre prochain.

Et, pour se faire pardonner, existe-t-il une meilleure stratégie que d’offrir aux consommateurs nord-américains ce qu’ils chérissent le plus, soit des VUS et des pick-ups? (Oui, oui, même au Québec!)

Poser la question, c’est y répondre.