Cette première voiture Volvo à avoir quitté les chaînes de montage le 14 avril 1927, est aujourd’hui connue sous deux noms: ÖV 4 (l’abréviation suédoise de Open Car 4 cylindres) ou, pour les intimes… Jakob.

C’est à l’intérieur d’une usine située à Göteborg, là où Volvo construit encore plusieurs de ses modèles, qu’elle a été assemblée il y a plus de 90 ans déjà. Et si ce fait a été rendu possible, c’est grâce à la collaboration d’individus visionnaires, nommément Assar Gabrielsson et Gustaf Larson.

Le premier était un homme d’affaires et un économiste. Au début de sa carrière, il œuvra au sein de la SKF Manufacturing, une entreprise spécialisée dans la fabrication de paliers (bearings) utilisés en mécanique. Il fut affecté au bureau français de cette dernière qui, incidemment, avait pignon sur rue à Montréal dans les années 1940.

En France, Gabrielsson réalise qu’en raison des différents coûts de main-d’œuvre, il serait possible pour la Suède de vendre ses propres paliers à des coûts moindres que ceux importés des États-Unis. Du coup, il comprend qu’il est possible de réaliser le même tour de force avec des voitures entières.

HeapMedia322925

Entre donc en scène Gustaf Larson, un ingénieur et designer qui avait fait ses preuves un peu partout, notamment au sein de Morris où il travaillait à la conception de moteurs.

Les deux hommes se rencontrent en 1923 et dès l’année suivante, ils prévoient construire une première voiture. Rapidement, une équipe va se greffer à eux. En 1926, le premier châssis était mis sur papier.

L’entreprise SKF va s’intéresser au projet et va s’y investir. Il sera convenu de produire 1000 voitures dans un premier temps. Du nombre, 500 allaient être décapotables. SKF baptise l’entreprise en la nommant AB Volvo.

Quelques mois plus tard, la première Volvo de la compagnie quittait l’usine d’assemblage.