Le 1er février 1957, le premier moteur rotatif était mis en fonction dans les laboratoires allemands du fabricant NSU, une firme alors spécialisée dans la confection de voitures et de motocyclette. Initialement, le moteur prend le nom de Wankel en l’honneur de son inventeur, Felix Wankel.

Ce qui est intéressant, c’est qu’au départ, ce n’est pas un moteur rotatif que devait produire le savant pour le compte de NSU. Plutôt, la firme l’avait mandaté pour mettre au point un système de valve rotative pour ses moteurs de course pour motocyclettes. Les travaux menèrent à la confection d’un compresseur rotatif, puis, inévitablement, à la création d’un moteur rotatif.

Un des modèles de la compagnie, la version Spider de la Prinz, en hérita et fut présenté au public au Salon de Francfort de 1963. La première voiture à moteur rotatif, c’est elle. Elle fut suivie de la NSU Ro-80 en 1967, une voiture luxueuse dont les lignes étaient très avancées pour son temps.

NSU cédera par la suite les droits d’utilisation de son moteur rotatif à différentes firmes, dont Mercedes-Benz, Citroën et… Mazda.

Le reste, comme l’expression populaire le dit, fait partie de l’histoire.