La nouvelle de GM annonçant la fin de la bannière Pontiac, créée en 1926, est survenue le 27 avril 2009, soit il y a déjà presque une décennie.

Bien que triste, cette annonce était symbolique de ce qui se passait depuis un bon moment au sein de la division américaine: bien assise sur ses lauriers, la maison-mère GM n’avait pas pris grand soin de la qualité et de la diversité de ses produits, si bien que ce qu’offrait Pontiac n’était rien pour écrire à sa mère.

Pour comprendre, un simple rappel des modèles exécrables qui nous ont été proposés au fil des années suffit. Voyez-les dans notre galerie-photos: il y a eu les compactes Pontiac G5 et G6, l’espèce d’utilitaire Pontiac Aztek (décrit comme l’un des véhicules les plus laids de tous les temps), la Pontiac Grand Prix – et bien avant, les Pontiac Grand Am et Sunfire…

… autant de modèles qui avaient tout à envier à la concurrence.
.

Un des seuls produits intéressants de la marque avait été la Pontiac Vibe… qui était en fait une Toyota Matrix. Oh, et la prometteuse Pontiac G8, mais cette berline sport issue des cerveaux de Holden, la division australienne de GM, est arrivée sur le tard – beaucoup trop tard.

Heureusement, il nous reste les classiques nés au sein de la division. On n’a qu’à penser à la Pontiac GTO, à la Pontiac Trans Am ou aux magnifiques berlines pleine grandeur des années 1950 et 1960 pour se rappeler que la marque a déjà été glorieuse.

Assistera-t-on un jour à la renaissance de la bannière? Bien difficile de spéculer là-dessus, mais au rythme où vont les choses, notamment chez Ford qui vient d’annoncer la mort de ses voitures, disons que les chances sont très minces…