Carroll Shelby a vu le jour au Texas, en 1923. Au début des années 50, il va se faire un nom dans le domaine de la course automobile. À la fin de cette décennie, son nom va même figurer parmi les vainqueurs de la célèbre course des 24 heures du Mans. Au début des années 60, pour des raisons de santé, il se retire en tant que pilote, mais son amour pour la course et la performance ne s’estompe pas pour autant.

Il se met alors à concevoir des voitures dont la seule prérogative est la performance et il va connaître du succès avec la Cobra, un bolide devenu légendaire depuis. La non moins célèbre GT40, pensée pour faire la barbe à Ferrari au Mans, lui est aussi attribuable.

Concernant la Shelby GT350, il s’agissait bien sûr d’une version modifiée de la Ford Mustang, mais à la façon Carroll Shelby. Sous le capot, on retrouvait un moteur V8 de 289 pouces qui proposait une puissance de 306 chevaux, un chiffre considérable pour une voiture plus compacte. La suspension et le système de freinage étaient aussi uniques au modèle et n’avaient qu’une fonction; être capable de permettre au pilote de repousser ses propres limites.

Le prix de cette pièce était quant à lui de 4547 $ US, soit environ le double de celui d’une version de base de la Mustang.

Considérant ce que vaut une version GT350 1965 aujourd’hui, soit quelques centaines de milliers de dollars, on comprend qu’il s’agissait d’une excellente affaire à l’époque. Il fallait seulement être visionnaire.