En fait, avant 1969, Audi appartenait au groupe Auto Union qui comprenait aussi les bannières Horch, DKW et Wanderer. Les quatre anneaux, ils représentent les quatre entreprises qui avaient été fusionnées en 1932.

En 1969, Auto Union unit sa destinée avec le fabricant NSU et la réorganisation de l’entreprise mène à son changement de nom. C’est alors que les produits de la marque seront connus sous le nom Audi. À noter que le nom Audi avait été ramené à l’avant-plan en 1965 par Volkswagen qui avait fait son apparition dans le portrait au même moment.

L’histoire d’Audi et du groupe Volkswagen n’est pas simple.

Toujours est-il que le 26 novembre 1968, la première Audi 100 est présentée à la presse automobile. Le modèle est une berline, mais sa plateforme avait été conçue pour recevoir plusieurs variantes. Des versions saloons à deux et à quatre portes suivront, ainsi qu’un coupé qui prendra le nom de Audi 100 S.

Ce dernier va faire parler de lui, non seulement en raison de sa conception, mais aussi de son design qui rappelait celui de l’Aston Martin DBS introduite une année auparavant, un modèle que nous venons tout juste de vous présenter dans nos pages.

Sous le capot se cachait un moteur 4-cylindres de 1,8 litre qui dissimulait 100 chevaux, d’où le nom donné à la voiture. Pour permettre au moteur d’être inséré entre les roues avant et sous le capot relativement bas de la 100, on l’avait incliné à un angle de 45 degrés. Disposé de façon longitudinale, son centre reposait légèrement devant les roues avant.

Tout cela conférait à la voiture un rapport de poids plutôt inhabituel. En effet, 62 % du poids était situé à l’avant. On était tellement préoccupé par ce fait chez Audi que les ingénieurs avaient pris le temps d’installer la batterie à l’arrière pour ne pas accentuer ce déséquilibre.

Une boîte manuelle à quatre rapports était servie de série, mais une boîte automatique à trois vitesses était aussi proposée en option.

L’Audi 100 va connaître un succès monstre, si bien que Volkswagen elle-même devra assurer une partie de la production du modèle à son usine de Wolfsburg. En 1971, trois ans après son introduction, le 500 000e exemplaire était assemblé. En 1976, lorsque la deux millionième Audi est fabriquée, la 100 s’est déjà vendue à 800 000 copies.

Le modèle sera modernisé lors de l’année 1976 et en tout, il sera en production jusqu’en 1994. Nul doute, il a permis à Audi de se faire un nom sur le marché.