Vous vous attendez peut-être ici à ce qu’on vous nomme deux constructeurs automobiles, dont Audi. Et bien, détrompez-vous! Le projet de l’Asso di Picche est le fruit d’un partenariat entre Karmann et Italdesign.

C’est la première des deux firmes qui lance le projet. En fait, Karmann, qui faisait déjà affaire avec le groupe Audi/Volkswagen, souhaitait concevoir un coupé quatre places en série. Elle souhaitait également que les lignes de ce dernier s’inspirent de la Maserati Boomerang présentée au Salon de Genève de 1972.

C’est là que la firme Italdesign fut mise à contribution. Le styliste de la Maserati Boomerang n’était nul autre que Giorgietto Giugiaro, un des monuments de l’époque, l’homme qui a donné naissance à l’Aston Martin DB4, à l’Iso Griffo et à la Maserati Ghibli, pour ne nommer que celles-là. En 1968, Giugiaro fondait son propre studio de design, Ital Styling qui allait par la suite devenir Italdesign.

Le mariage entre Karmann et Italdesign devenait donc inévitable.

De son côté, Karmann faisait appel à Audi pour la base de son projet et c’est vers le modèle 80 que l’on s’est tourné. Quant à la firme de design italienne, son rôle était bien sûr de dessiner la voiture, mais surtout, de respecter l’esprit de la Boomerang.

Lorsque le concept est présenté au Salon de Francfort en 1973, on retrouve tous les ingrédients souhaités : un museau plongeant, un profil anguleux, un arrière à la coupe abrupte et un intérieur totalement original. Vous remarquerez sur une des photos qu’on ne retrouve pas de cadrans traditionnels à bord. Plutôt, les informations sont regroupées à l’intérieur de cylindres qui reposent devant le conducteur.

Mécaniquement, les moteurs de la Audi 80 pouvaient loger à l’avant, soit des quatre cylindres de 1,3 et de 1,5 litre.

Le modèle va faire sensation auprès du public. Cependant, il ne verra pas le jour et pour en comprendre la raison, il faut se tourner vers les dirigeants du groupe Audi/Volkswagen. Ces derniers ne voulaient pas qu’un nouveau modèle portant les anneaux d’Audi vienne nuire au succès de la Volkswagen Scirocco, dont les débuts étaient prévus pour 1974.

Et qui a dessiné la Scirocco? Vous l’avez dans le mille si vous avez deviné Giorgietto Giugiaro et sa firme Italdesign.

Fait amusant, ce dernier a donné suite à son Asso di Picche (As de Pique) avec L’Asso di Quadri (As de Carreau) en 1976. Cette dernière avait été conçue sur les bases d’une BMW. L’Asso di Fiori (As de Trèfle) voyait le jour trois ans plus tard, cette fois ornée d’un logo Isuzu.

Non, il n’y a pas eu d’Asso di Cuori (As de Cœur) pour compléter la main.

Un jour, peut-être.