C’est le cas de cette Dodge Polara 1965 que nous avons trouvé dans la région de Pittsburgh, en Pennsylvanie. Il est plus rare de trouver des perles d’origine dans ce coin de pays, puisque l’hiver sévit aussi là-bas, même s’il le fait de façon moins violente qu’ici.

En fait, si une voiture originale de 52 ans sans rouille peut y être trouvée, nous avons un facteur aidant dans le cas qui nous intéresse; le modèle provient de la Californie.

Et, de toute évidence, il a été bichonné par ses propriétaires, comme en témoignent sa condition exceptionnelle et son millage très peu élevé. Lorsqu’on y pense, cette Polara a parcouru moins de 1000 milles par année.

Sous son capot, on retrouve un V8 de 383 pouces cubes, un moteur légendaire dans l’histoire de la marque. La seule chose que le vendeur n’indique pas, c’est s’il s’agit d’une version à deux ou à quatre barils; une différence de puissance de 45 chevaux existe entre les deux (270 contre 315).

Pour ce qui est des transmissions, trois étaient livrables avec ce modèle en 1965. De série, c’est une boîte manuelle à trois rapports qui était servie. Il était possible d’opter pour une boîte mécanique à quatre vitesses en option, tout comme de la transmission automatique Torqueflite à trois rapports. C’est de cette dernière qu’est équipé notre modèle vedette.

En 1965, chez Dodge, les modèles pleine grandeur prenaient les noms de Polara, Custom 880 et Monaco. L’offre de base, c’était la Polara. Celle-ci pouvait être livrée en configuration à quatre portes, avec ou sans pilier B, à deux portes, décapotable ou familiale.

Sur le site Craigslist, la voiture est offerte au prix de 4995 $. Il s’agit d’une offre décente et on imagine facilement que le prix de vente final pourrait être de 4000 $, voire 4500 $.

Ce qui a été encore plus intéressant dans le cas de ce modèle, c’est de découvrir qu’il était proposé à 7460 $ récemment.

C’était trop cher, on en convient, mais ça prouve que le vendeur souhaite se débarrasser de sa pièce. Toujours en fouillant, nous avons découvert que cette Polara repose dans la cour d’un concessionnaire de voitures usagées.

Une offre à saisir rapidement. Cette perle ne pourrira pas longtemps sur le Net. Et avec le millage qu’elle propose, elle possédera toujours une valeur intéressante pour la revente.